Banneux : pas d'accès au sanctuaire marial ce 15 août, les pèlerins sont invités à ne pas venir

Des barrières empêcheront l'accès au sanctuaire marial ce 15 août
Des barrières empêcheront l'accès au sanctuaire marial ce 15 août - © RTBF - Martial Giot

Le 15 août, jour de l’Assomption, est traditionnellement celui où le plus grand nombre de pèlerins belges et étrangers se pressent sur le site marial de Banneux. De nombreuses célébrations y sont alors organisées.

Ce ne sera pas le cas cette année. Il y aura des messes le 14 et le 16, les commerces et les établissements Horeca seront ouverts le week-end, mais le sanctuaire marial de Banneux sera purement et simplement fermé le 15 août.

Maintenir les célébrations du 15 août à Banneux, en garantissant le respect des règles sanitaires, cela s’est révélé impossible, comme l’explique l’abbé Léo Palm, le recteur du sanctuaire marial : "Le 15 août attire généralement plus ou moins 15.000 personnes. Je crois que ce serait tout simplement ingérable. Il n’est pas possible que les gens se présentent devant la petite chapelle, où ils risquent d’être trop nombreux, à la source, ou de les inviter à venir aux messes tout simplement, parce qu’on ne sait pas faire le tri entre ceux qui se seraient inscrits et les autres qui seraient ici dans le sanctuaire. Donc il y aura des barrières pour empêcher l’accès au sanctuaire. C’est un peu frustrant. Maintenant, je dirais : "Bonnes gens, allez plutôt dans vos paroisses, dans vos communautés. Venez à Banneux, mais peut-être un autre jour."."

La zone de police Secova a néanmoins prévu un dispositif important. Vincent Braye est son chef de corps : "Nous ne savons pas si la communication va atteindre tous les pèlerins. Nous nous attendons quand même à avoir des personnes, soit pas au courant, soit désireuses de malgré tout venir le 15 août. Nous serons effectivement présents, en force je dirais, sur place pour dissuader tous les éventuels pèlerins de venir sur le site marial. On ne va pas dévoiler tout le dispositif, mais on sera sur le site, en patrouilles, et on sera également en profondeur de filtrer aussi. Je conseille vraiment aux gens d’éviter le 15 août."

La police sera également mobilisée le 14 et le 16. "Nous sommes toujours présents les jours qui précèdent l’événement déjà pour voir comment tout se prépare etc. Mais l’effort principal est toujours orienté sur le 15 compte tenu des nombreuses célébrations qui y sont, les autres années, prévues.", explique le commissaire divisionnaire Vincent Braye.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK