Bagarre musclée à l'issue du match entre le RFC Liège et le club d'Ath

Jet de tabourets, vitres brisées, blessures diverses : c'est la conséquence d'une violente bagarre samedi soir à l'issue du match entre le Football Club de Liège et le club de deuxième provinciale hennuyère du CS Pays Vert Ostiches-Ath, un match qui s'est déroulé dans le Hainaut.

C’était une Coupe de Belgique qui a vu la victoire de Liège 1 but à 2. Une victoire qui n'a pas empêché certains supporters liégeois d'en venir aux mains, des personnes interdites de stade mais qui ont rejoint celui-ci à l'issue du match.

Les dégâts sont importants et la ville d'Ath, propriétaire du stade, compte bien envoyer la facture au club liégeois. Car pour les responsables du club athois, Liège doit assumer. Comme l’explique dont le manager Laurent Vanduille. "Le club de Liège est responsable de ses supporters. Il a amené des gens interdits de stade aux portes de notre stade face à nos enfants. Nous avons des enfants qui sont repartis en pleurant, traumatisés avec le message qu’ils ne remettraient plus un pied au stade. Je trouve cela tout bonnement scandaleux. Même si ces personnes-là ont déjà été interdites de stade, j’entends qu’au niveau judiciaire et sportif les sanctions soient lourdes et convaincantes. Il est temps que les clubs assument aussi la responsabilité de leurs supporters. Nous en tant que club de 2ème provinciale, nous ne nous laisserons pas faire aussi pour vraiment secouer les consciences par rapport à ce phénomène- là ".

Le club athois demande aussi des sanctions de la part de l'Union belge.

Côté liégeois, on reconnait les faits et on les condamne, par contre, pour la responsabilité, il en va tout autrement.

Alain Braibant, (le porte-parole du RFC liège) : "En général, quand Liège part en déplacement il envoie ce qu’on appelle des stewards mais ces stewards doivent être demandés par le club visité donc Ath, en l’occurrence. Hors Ath n’a fait aucune demande donc, il n’y avait en tout et pour tout qu’un steward d’Ath. Le club peut bien entendu envoyer la facture au RFC Liège mais ce n’est ni à Liège, ni à Ath de déterminer les responsabilités. Il y aura, probablement, un rapport de police. En tout cas, il y aura des éléments concrets qui détermineront si oui ou non le club est responsable. Ce que je peux dire, c’est qu’il n’y a eu aucune demande de la part d’Ath d’envoyer des stewards pour encadrer éventuellement les supporters plus turbulents" .

Ce mercredi, le club liégeois jouera son premier match officiel, dans ses nouvelles installations, et ce à Rocourt pour la première fois depuis le 26 novembre 1994. Ce sera à 20h face à Boom.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK