Aux "3 R" à Lontzen, le rayon jouets de deuxième main cartonne en vue des fêtes

Aux "3 R" à Lontzen, les jouets de deuxième main sont de qualité et à des prix accessibles à tous.
2 images
Aux "3 R" à Lontzen, les jouets de deuxième main sont de qualité et à des prix accessibles à tous. - © RTBF Philippe Collette

Le plus gros week-end de l’année s’annonce pour Saint-Nicolas. Il s’apprête à déposer des jouets et des friandises aux enfants sages ; le Grand Saint a reçu une dérogation pour pouvoir entrer dans toutes les maisons, malgré les mesures sanitaires. Mais vu son âge, Saint Nicolas se fait aider. Et à ce petit jeu, le budget peut parfois exploser. Heureusement que les jouets de seconde main se multiplient. C’est le cas aux "3 R", un grand magasin pratiquant cette activité situé rue Mitoyenne, aux confins des communes de Welkenraedt et Lontzen ; son rayon jouets, très fourni et bien ordonné, ne désemplit pas : Saint-Nicolas n’y aura que l’embarras du choix et son budget sera maîtrisé grâce à des prix imbattables.

Les jouets sont nettoyés, révisés, testés

Les " 3 R " est une entreprise d’insertion sociale qui occupe 12 équivalents temps plein salariés et une quinzaine de personnes sous statut article 60 ; Le magasin est un département de l’asbl "De Bouche-À-Oreille" basée à Thimister-Clermont, très active depuis plus de 30 ans dans la vie socioculturelle, sociale et économique de toute une région, mais aussi un chantre de l’éco-consommation. Dans cette dernière optique, l’association a très tôt promu la récupération d’objets non utilisés afin d’éviter le gaspillage. Les "3 R", pour Réemploi, Recyclage, Récupération, donnent une deuxième vie aux objets qu’apportent les citoyens soucieux de s’en débarrasser sans les jeter ; comme bien d’autres articles, meubles, vêtements, luminaires, etc., les jouets sont particulièrement soignés avant de les mettre en vente : " nous avons aussi bien des poupées que des trains électriques, des peluches, des petits ordinateurs, des jeux électroniques, des jouets en bois, explique Anne Vanderwielen, coordinatrice des "3 R"; les jouets font l’objet d’une révision par des bénévoles ; une poupée par exemple est relookée avec un nettoyage de fond en comble, les cheveux, les vêtements. Les puzzles sont recontrôlés, tous les jouets électriques sont testés." Les clients en sont ravis : " Ça vaut la peine de venir voir ce qu’ils ont, nous dit cette dame, il y a du choix, c’est de la qualité et à un bon prix." Quoique situé à l’extrême Est du pays, certains clients n’hésitent à faire le déplacement : " je viens de Liège, précise cette autre cliente, je trouve que le magasin est super bien tenu et je suis étonnée du choix ; à la veille de la Saint-Nicolas, il y a du stock et je vais sans doute acheter quelque chose pour une petite fille et un petit garçon.

 

 

Une clientèle moins aisée mais pas seulement

Les 1500 m² du magasin, agrandi voici juste un an, accueille un public de plus en plus nombreux, attiré par la variété des collections et bien sûr par les prix. Ainsi, les jouets de deuxième main sont généralement vendus au tiers du prix d’un neuf, voire moins, à une clientèle peu fortunée mais pas seulement. Anne Vanderwielen : "notre public, ce sont des personnes qui ont de petits budgets et aussi le tout un chacun, mais principalement, ce sont des clients qui doivent compter leurs sous." On peut ainsi se procurer une petite poussette de jeu à 5 euros ou une poupée à 6 euros, le prix des autres articles étant à l’avenant.

Réouverts depuis le 1er décembre comme tous les autres commerces "non essentiels", les " 3R " s’attendent à un gros mois de décembre, surtout, bien entendu, au rayon des jouets.

Réouverture des magasins de jouets: JT du 01/12/2020

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK