Au PS de Verviers, une fracture communautaire ? L'échevine Lambert dénonce et déplore

L'échevine Sophie Lambert dénonce et déplore
2 images
L'échevine Sophie Lambert dénonce et déplore - © Tous droits réservés

A Verviers, l'appareil du PS soutient-il Hasan Aydin pour des raisons idéologiques ou bien communautaires ? Hasan Aydin apporte au PS les voix de la communauté des belges d'origine turque ; pour les partisans de Muriel Targnion, rien d'autre n'explique l'appui que l'appareil du PS apporte au président du CPAS. Et les dissidents socialistes verviétois regardent ébahis leur parti se diviser sur une base communautaire. 

Voyez les partisans de Muriel Targnion. Lisez les noms de ses opposants. Les élus PS se sont divisés par communautés. L'échevine Sophie Lambert s'en offusque : contre la majorité, par stratégie dit-elle, son parti soutient une minorité.

"Hasan représente une minorité"

"C'est une minorité au niveau de la motion de méfiance qui devait être votée contre Hasan Aydin. Ils sont moins nombreux que nous. C'est aussi une minorité parce qu'Hasan représente une communauté d'origine turque et là, je pense que clairement, il y a eu des stratégies politiques de soutien à une communauté. 

Alors, ils diront que le débat n'est pas là, et je ne veux pas non plus, justement, entrer dans cette voie communautaire. Mais dans la réflexion du Parti Socialiste, on a dû prendre en compte qu'Hasan Aydin est un élu représentant la communauté turque et c'est à ce titre qu'il est préservé."

Sophie Lambert pense que si la motion l'avait visée elle, comme elle ne représente pas une communauté en particulier, son parti ne l'aurait pas soutenue comme il soutient Hasan Aydin. 

Notez qu'au départ, plusieurs élus socialistes issus des communautés d'origine immigrée avaient signé contre Hasan Aydin. Ils ont basculé. C'est à cause de pressions et de menaces de l'autre camp assure la bourgmestre dissidente Targnion.

Des conséquences à moyen terme

La fracture a des conséquences à plus long terme. Les seuls élus issus de la diversité ne suffiront pas à constituer des listes électorales équilibrées. Le PS de Verviers devra se reconstruire. Ce ne sera pas simple.

Notez que cette fracture concerne les élus communaux. Des militants socialistes non issus de l'immigration soutiennent Hasan Aydin et le PS "canal officiel". Il est impossible d'en connaître la proportion.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK