Au pied de la tour des finances, l'hôtel Rigo échappe à la démolition

L'association Le Vieux Liège avait lancé une pétition, pour sauver l'hôtel Rigo
2 images
L'association Le Vieux Liège avait lancé une pétition, pour sauver l'hôtel Rigo - © Tous droits réservés

C'est un fameux rebondissement dans le long feuilleton de l'esplanade devant la nouvelle gare des Guillemins, à Liège: l'hôtel Rigo vient d'être place sur la "liste de sauvegarde".

Depuis dix ans, depuis qu'il est question de dégager l'espace et de construire une tour des finances, cet immeuble néo-mosan est voué aux pelleteuse. Pour les autorités municipales, c'est du faux vieux, sans intérêt. Le bâtiment date effectivement du début du XXème siècle, mais, selon les spécialistes, c'est un témoin significatif d'un large mouvement architectural, qui s'est exprimé à cette époque, un mouvement de remise à l'honneur des anciens styles régionaux. De plus, il a été exécuté avec un soin particulier, pour incorporer des escaliers, des lambris, des cheminées, des carreaux des XVIIème et XVIIIème. Ces arguments ont convaincu le ministre wallon du patrimoine, qui vient de signer un arrêté de protection temporaire: pas question de démolition, dans l'immédiat.

Il s'agit de donner un délai supplémentaire à la recherche de solutions alternatives au démontage, mais surtout, de vérifier si, quand les autres édifices du voisinage auront été détruits, le maintien de l'hôtel Rigo peut se combiner harmonieusement avec la perspective globale du site, et avec le tracé du tram....

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir