Au passage de l'hélicoptère du Tour de France, les entreprises espèrent être filmées

Au passage de l'hélicoptère du Tour de France, les entreprises espèrent être filmées
5 images
Au passage de l'hélicoptère du Tour de France, les entreprises espèrent être filmées - © Document Joskin

Lorsque les caméras du Tour de France débarquent, c'est le branle-bas de combat pour les entreprises installées aux abords de l'itinéraire. L'entreprise Joskin de Soumagne avait installé 50 machines dont 12 ensembles attelés de tracteurs et de bennes.

Marc Baguette, l'un des responsables de la société Joskin, explique : "C'est assez lourd à mettre sur pied. L'endroit était assez proche de l'entreprise. Le plus difficile a été de placer les machines au sol en imaginant ce que cela allait représenter une fois installé vu du ciel. Le personnel, les agriculteurs locaux et les entrepreneurs se sont très vite mobilisés. C'était vraiment très sympa !".

Des millions de spectateurs

Forcément, pour les entreprises, le but est d'être vu... par des millions de personnes. Les audiences du Tour de France sont exceptionnelles. Les images sont diffusées partout dans le monde.

"Le but était de faire un clin d’œil original lors d'un événement sportif majeur, poursuit Marc Baguette. L'entreprise Joskin est présente dans plus de 60 pays. Le Tour de France est un événement suivi par un très grand nombre de téléspectateurs, une image associée est toujours assez fédérateur. C'était également l'occasion de donner un peu de visibilité au secteur agricole."

Malheureusement, nous n'avons rien vu !

Marc Baguette et les collaborateurs de la société Joskin sont un peu déçus mais cela fait partie du jeu : "Effectivement, malheureusement, pas d'image... Les images prisent par l'hélicoptère ont cessé d'être retransmises après le passage de la frontière. On ne sait trop pourquoi, mais nous avons pu faire nos propres images et les partager sur les réseaux sociaux. Vu le nombre de vues, les images semblent plaire", conclut Marc Baguette.