Au "jardin d'enfants" de Theux, une rentrée en douceur

L'école maternelle de Theux-Centre, prête dès l'aube à accueillir les bambins
2 images
L'école maternelle de Theux-Centre, prête dès l'aube à accueillir les bambins - © Michel Gretry

La rentrée des classes n’est pas vraiment massive, dans les écoles maternelles de la région liégeoise. Les sérésiens, les flémallois, les herstaliens, entre autres, ne recommencent pas ce mardi. Parce qu’avec le férié de lundi, il a souvent manqué de temps pour déconfigurer/reconfigurer les locaux en fonction des anciennes et des nouvelles normes.

Dans le réseau communal, à Theux, la reprise rapide, pour ne pas dire précipitée, n’a pas posé de problèmes insurmontables. La cour de récré est vaste, et les barrières pour séparer les "bulles", selon le jargon des épidémiologues, ont été installées largement à temps. Comme l’explique la directrice, Pamela Balancier, "nous avons quarante-cinq inscrits, et nous en accueillerons probablement un tiers aujourd’hui ; il reste des parents qui veulent attendre pour voir comment ça se passe, d’autres qui préfèrent patienter jusqu’à la semaine prochaine le retour d’un grand frère ou d’une grande sœur". Au final, sur le coup de dix heures, moins de dix bambins sont arrivés. Un redémarrage partiel, donc.

Ce qui n’empêche pas des situations curieuses voire absurdes de survenir, notamment parce que, actuellement, les garderies et les classes se chevauchent : "Nous avons un seul enfant de primaire en garderie, ce mardi : il va donc rester tout seul, avec un enseignant, sans pouvoir fréquenter ni les moins de six ans, ni les élèves de sixième qui ont journée de classe normale, qui vont aller en récréation sur la cour. Ce qu’il pourrait faire dans huit jours…" Une sorte de "raté" de la socialisation, pourtant avancée officiellement comme justification de cette réouverture des maternelles…

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK