Association Sainte-Walburge à Liège : une pause papote vaut mieux qu'un long discours

Grandir dans un environnement serein c'est aussi grandir avec un ou des parents qui ont l'esprit tranquille. A Liège, l'association Sainte-Walburge accueille régulièrement des enfants de 0 à 3 ans avec leur mère, pour un atelier maman-bébé.  

Fabienne, puéricultrice et Lara, psychologue accueillent les mères et leurs enfants. Des femmes, souvent d’origine étrangère, qui connaissent une situation précaire.

Des conseils glanés au fil des discussions

Pas de programme défini, pas de cours magistral mais simplement un moment de détente pour les mères et leurs enfants. " On rigole, on se raconte des histoires ", explique Touria, la mère du petit Ziad dans un éclat de rire. " Ça me fait du bien, on casse la routine. Je ne reste pas à la maison, surtout qu’en ce moment je ne travaille pas ", poursuit-elle, plus sérieuse.  " La dernière fois j’ai parlé avec une autre femme qui a déjà passé son permis de conduire et je lui ai demandé des conseils ", s’enthousiasme une autre mère. Autres sujets souvent abordés : le système de santé belge, le système scolaire ou l’éducation des enfants.

 

2 images
Ces enfants de zéro à trois ans ont eux aussi l'occasion de rencontrer d'autres enfants © RTBF

Sortir de la solitude

En général, ces femmes n'ont pas vraiment de réseau social. Pas de famille à proximité et peu d'amis. " Quand on accueille les dames la première fois, elles nous disent presque à chaque fois qu’elles n’ont pas de copines, pas de contacts sociaux ", confirme Lara, la psychologue. " On remarque vraiment qu’il y a un réseau social qui se crée au fil des rencontres ".

Une femme entre dans la pièce, un gros sac d’habits à la main. Des vêtements pour enfants, à donner. " Elles s’entraident beaucoup entre elles ", raconte Lara. Une façon de répondre, un peu, aux difficultés financières. " Elles ont toujours beaucoup de tracas ", témoigne Fabienne, la puéricultrice. " Les papiers, beaucoup de choses à gérer à la maison. C’est difficile pour elles ".

Reprendre confiance en soi

Une situation qui tendance à entamer la confiance en soi de ces femmes. " On entend souvent des mamans qui ne sont pas sûres d’elles ", relate Lara.  " On veut vraiment leur rendre confiance parce que le parent reste le premier éducateur de l’enfant. "

Des parents plus sereins, c’est aussi le gage d’une ambiance plus apaisée à la maison, un cadre de vie plus confortable pour l’enfant.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK