Assises Liège: Belinda Donnay a un caractère bien trempé (témoins de moralité)

Les témoins de moralité ont poursuivi jeudi devant la cour d'assises de Liège leur description de la personnalité de Belinda Donnay, accusée de l'assassinat de Valentin Vermeesch. La jeune femme a été décrite comme une « tête de mule » par ses proches, têtue et avec un caractère bien trempé.

La grand-mère de Belinda Donnay a décrit l'accusée comme une petite fille gentille mais dont il fallait s'occuper beaucoup. Lors de son adolescence, elle a été perturbée par la séparation de ses parents et par l'idée que son père aurait été violent avec sa mère. Cette conviction, qui s'est révélée fausse, l'a éloignée de son père durant plusieurs années. « Elle était têtue et elle est restée avec cette idée en tête. Il était impossible de la convaincre du contraire », a regretté la grand-mère.

Selon cette dernière, l'accusée avait une forte tête mais elle était aussi influençable. « C'était une tête de mule. Mais pour quelqu'un qu'elle aimait vraiment, elle se laissait influencer. Elle faisait en sorte de plaire à la personne. Capable de s'énerver rapidement et de se calmer tout aussi vite, elle voulait obtenir son indépendance. Elle avait pris un studio et y avait laissé entrer Alexandre Hart. Mais elle ne savait pas rester 24 heures sur 24 avec lui. Par contre, après les faits, elle ne supportait pas qu'on accuse Alexandre de beaucoup de choses. Elle était encore amoureuse de lui », a souligné la grand-mère.

Une ex-belle-mère de Belinda Donnay l'a décrite comme une fille gentille, adorable et douce. « C'était une petite canaille et elle était aussi la princesse de son père. Je ne peux imaginer qu'elle ait pu faire ce qu'on lui reproche sans avoir été manipulée. Elle voulait toujours qu'on soit contents et fiers d'elle. Pour plaire aux autres, elle cédait facilement. Il était très important pour elle d'être aimée, comme si elle avait peur d'être abandonnée », a-t-elle dit.

Une enseignante a confirmé que la jeune femme s'était investie dans ses études professionnelles de coiffure. Elle était une élève passionnée, gentille et qui a laissé un bon souvenir. A l'école primaire, elle avait aussi laissé le souvenir d'une élève charmante, qui paraissait heureuse et qui s'était bien intégrée.

Selon d'autres témoins de l'entourage familial, Belinda Donnay a changé quand elle s'est mise en couple et en ménage avec Alexandre Hart. « Elle parlait beaucoup moins et elle est devenue moins assidue dans ses activités d'aide-monitrice en natation », a indiqué la compagne d'un oncle de Belinda Donnay.

La mère de Belinda Donnay ne viendra pas témoigner en sa faveur

Lors de la 14ème journée du procès consacrée aux auditions des témoins de moralité de Belinda Donnay, la cour a sollicité le témoignage de la mère de l'accusée. Celle-ci a toutefois fait savoir qu'elle refusait de venir témoigner. Un enquêteur a été chargé de la contacter pour l'inciter à se déplacer. Mais la mère de Belinda Donnay, couverte par un certificat médical, ne se présentera pas devant les jurés.

« La mère considère que Belinda Donnay n'est plus la fille qu'elle a élevée. Elle considère qu'elle doit protéger ses autres enfants, même s'il faut sacrifier Belinda. Elle ne voudrait pas que les noms de ses enfants soient associés à cette affaire. Un psychologue lui déconseille d'aller la voir en prison », a confirmé un enquêteur.

Belinda Donnay a confirmé qu'elle avait reçu un courrier de sa mère en prison, lui exposant les raisons de son refus de lui rendre visite. « Je comprends ses raisons », a-t-elle confirmé.
 

Archives: Journal télévisé 16/05/2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK