Assises de Liège : les cinq coupables d'assassinat selon l'avocat général

Tous coupables d'assassinat selon l'avocat général
Tous coupables d'assassinat selon l'avocat général - © RTBF - François Braibant

L'avocat général, celui qui accuse, et celui de la famille de Valentin étaient sur la même ligne ce mardi à la Cour d'Assises : pour eux, les cinq accusés sont coupables d'assassinat, comme auteurs ou comme coauteurs. Selon la partie civile et l'accusation, Alexandre Hart, Belinda Donnay, Dorian Daniels, Loïck Masson et Killian Wilmet ont tous les cinq voulu ou accepté de voir mourir Valentin Vermeesch.

Parmi les accusés a expliqué l'avocat général, il y a ceux - ou celui - qui ont poussé Valentin dans l'eau : les auteurs. Alexandre Hart, et peut-être Belinda Donnay. Et il y a les coauteurs qui ont aidé. Ils ont rattrapé Valentin quand il s'enfuyait, l'ont frappé, traîné au bord de l'eau. C'est beaucoup plus grave qu'être complices. Car l'aide qu'ils ont apportée est indispensable.

Certains se mettent en retrait après avoir délibéré du sort à donner à Valentin ? Mais ils savaient ce qui allait arriver ! Ils en ont parlé entre eux. Pour être innocents, ils auraient dû s'interposer, agir pour empêcher ce meurtre auquel tous les faits de torture commis pendant la soirée conduisaient. 

Leur attitude a expliqué l'avocat général, c'est plus que de la non-assistance à personne en danger. Ils ont fait nombre. Ils ont affaibli la victime. Ils ont permis au crime d'être commis. En plus des tortures, traitements inhumains, coups et blessures, avec préméditation, séquestration arbitraire, attentats à la pudeur et viol, l'avocat général, comme celui de la famille de Valentin, a demandé aux jurés de déclarer les cinq accusés coupables d'assassinat.

Alexandre Hart joue-t-il à se donner le mauvais rôle ?

C'est une plaidoirie très étonnante à écouter qui a suivi le réquisitoire de l'avocat général. L'avocat d'Alexandre Hart, Renaud Molders-Pierre, a fait mine d'enguirlander son client : "Vous ne facilitez pas la tâche de vos avocats, monsieur Hart. Par exemple quand vous dites ici, à la Cour d'Assises que vous avez tué un chat à coups de pelle. Qui dirait ça devant un tribunal ? C'est un suicide juridique" poursuit l'avocat, "et nous ne sommes pas là pour ça. "

Alexandre Hart est présenté comme le leader du groupe des cinq accusés. Il est psychopathe. Il prend plaisir à faire mal. Mais il est aussi mythomane a avancé son avocat. D'ailleurs, quand il a avoué, les enquêteurs se sont demandé s'il n'était pas en train de tout inventer. Alexandre Hart est en aveux complets. Il sera déclaré coupable d'assassinat. Mais son avocat pose la question : est-ce qu'il n'y a pas de la part de cet accusé une surculpabilisation, est-ce qu'il ne s'attribue pas, pour se faire valoir, le plus mauvais rôle dans la dynamique du groupe ? 

C'est comme ça que malgré un accusé qui admet tout, l'avocat a tenté d'introduire un léger doute... un doute dont il espère qu'il profitera à son client. Pas sur sa culpabilité. Mais sur la peine qui lui sera infligée. 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK