Assises de Liège : les accusés tous reconnus coupables de l'assassinat de Valentin Vermeesch

La cour d'assises de Liège a rendu son verdict ce jeudi après-midi. Elle a reconnu tous les accusés coupables d’assassinat. Le jury a répondu oui à pratiquement toutes les questions (90 sur 96)

Alexandre Hart (21 ans), Belinda Donnay (22 ans), Dorian Daniels (22 ans), Loïck Masson (23 ans) et Killian Wilmet (18 ans) ont donc tous été reconnus coupables de l' assassinat du jeune hutois mais aussi de faits de tortures, de traitements inhumains, de viols, d’attentats à la pudeur, de coups, de menaces de mort ou encore de séquestration.

La prévention de viol n’a toutefois pas été reconnue pour Loïck Masson. "Aucun élément, précise le verdict, ne montre que Loïck Masson était présent lors des scènes de viol". Le jeune homme est acquitté de ces préventions. 

Pour pratiquement toutes les questions, il est précisé dans le verdict  que "l’infraction a été commise envers une personne dont la situation de vulnérabilité en raison d’une maladie, d’une infirmité ou d’une déficience physique ou mentale était apparente ou connue de l’auteur ". C'est donc une circonstance aggravante. 

Valentin Vermeesch, un Hutois âgé de 18 ans souffrant de handicap mental, avait été tué la nuit du 26 au 27 mars 2017 à Statte (Huy). Il avait subi une très longue scène de violences et de tortures avant d’être précipité dans la Meuse, où il s’était noyé. Son cadavre avait été retrouvé le 14 avril 2017 alors qu’il avait les mains menottées dans le dos.

Durant les débats, le ministère public avait requis la culpabilité des cinq accusés pour l’assassinat de Valentin Vermeesch. De tous les accusés, seul Alexandre Hart avait reconnu sa culpabilité pour l’assassinat. Belinda Donnay, Dorian Daniels, Loïck Masson et Killian Wilmet avaient réclamé leur acquittement pour l’assassinat, tout en reconnaissant les autres faits.

Un procès qui ne s'arrête pas aujourd'hui

Le procès n’est pas tout à fait terminé. A l’issue de ce verdict, il sera question des peines. D'abord le réquisitoire du ministère public; ensuite les avocats des accusés, désormais coupables, devront plaider sur les peines encourues. Les coupables risquent la prison à perpétuité. Ces débats débuteront ce lundi à 09h00. 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK