Assises de Liège: début du procès des assassins présumés du jeune Valentin Vermeesch

C'est un procès lourd en émotion qui s'ouvre ce mardi aux assises de Liège. Le procès de l'assassinat de Valentin Vermeesch, un jeune hutois de 18 ans qui souffrait d'un handicap mental.

Il y a 2 ans de cela, dans un appartement de Statte puis à Wanze près de Huy, il a été menotté, torturé, violé, avant d'être précipité dans la Meuse, où il s'est noyé.

Ses bourreaux présumés, qui ont même filmé la scène, sont des jeunes comme lui. Quatre garçons et une fille âgés de 16 à 21 ans au moment des faits. Des jeunes que Valentin considérait comme ses amis. Ils lui ont fait subir un véritable calvaire durant plusieurs heures.

Le père de la victime, Laurent Vermeesch, ne comprend toujours pas cet acharnement à l'égard de son fils, qui était vulnérable et sans défense : "Ce n'est pas normal de faire une chose comme ça. On ne torture pas un enfant pendant six heures. Et je vous passe les détails. Et en plus le jeter vivant dans l'eau. Et menotté, c'est vraiment ne pas lui laisser une chance. C'est un geste prémédité. C'est la mort assurée".

Le corps sans vie de Valentin sera retrouvé dans des buissons près de Huy, trois semaines après sa disparition. 

Un de ses bourreaux se rendra à la police et dénoncera le reste du groupe. Tous se rejettent la faute. Un seul est en aveux complets. Sa mère lui rend visite chaque semaine en prison : "Il ne veut pas non plus qu'on lui remette tout sur le dos. Ça, ça l'énerve. Mais qu'il soit condamné pour ce que lui a fait, oui. J'attends de lui qu'il mûrisse, qu'il réfléchisse à ce qu'il a fait, pour qu'un jour il puisse demander pardon".

Aujourd'hui, aura lieu la constitution du jury d'assises. Le procès entrera dans le vif du sujet lundi et devrait durer au moins 5 semaines. Pas moins de 177 témoins seront entendus.

Revoir le Devoir d'enquête sur l'affaire Valentin Vermeesch

En septembre 2018, Devoir D’enquête a rencontré la mère du meurtrier présumé et le père de la victime. Tous deux veulent comprendre comment tout a dérapé ce soir-là vers une fin tragique. Leurs témoignages apportent un nouvel éclairage sur cette affaire. 

Valentin, un jeune homme roué de coup et noyé vivant dans la Meuse (archive JT 18/04/2017)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK