Arts de la scène: les VTS et le Festival de Spa ont le sourire

Arts de la scène: les VTS et le Festival de Spa ont le sourire
Arts de la scène: les VTS et le Festival de Spa ont le sourire - © Tous droits réservés

Certains rient, d'autres font grise mine. La ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Alda Greoli, vient d'annoncer aux opérateurs des arts de la scène les montants de subsides accordés dans le cadre des contrats-programmes. Et parmi ceux qui ont le sourire, les VTS et le festival de Spa.

>>> A lire aussi : le Magic Land Théâtre, une victime parmi d'autres des nouveaux contrats-programmes

Les Vacances Théâtre de Stavelot accèdent donc enfin au contrat-programme avec 60.000 euros par an. Fini de rentrer un dossier année par année. La situation des VTS sera plus confortable, notamment, dit-on à la direction, pour enrichir l’affiche de l’un ou l’autre spectacle un peu plus coûteux.

Au Festival de théâtre de Spa, c’est carrément le soulagement. Après des années d’incertitude sur l’avenir du festival, et une baisse de 5% du subside voici trois ans, le nouveau contrat-programme assure la pérennité de l'événement. L’augmentation du subside de près de 60.000 euros, pour atteindre désormais 300.000 euros, permettra au directeur Axel Debooseré de renforcer son soutien aux jeunes compagnies de Wallonie et Bruxelles et d’inviter à chaque édition une compagnie d’envergure internationale.

Et les Francos ?

1.200 euros de plus :c’est la maigre augmentation décernée aux Francofolies de Spa. Autant dire le statu quo de l’enveloppe annuelle fixée à 315.000 euros. Pour Charles Gardier, le nouveau contrat est l’assurance d’un tel subside pour 5 ans qui permettra de réinvestir dans le volet artistique dès 2018, année des 25 ans des Francos.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK