ArcelorMittal: 28 emplois vont passer à la trappe à l'usine d'emballage de Tilleur

L'emploi dans le bassin sidérurgique à nouveau menacé. Après la fermeture de toute la phase à chaud et d'une partie des usines de la phase à froid, cette fois, c'est l'avenir de l'usine d'emballage de Tilleur qui pose question. Comme le révèle le journal La Libre Belgique, une diminution de personnel a déjà été décidée.

Au total, 40 emplois devaient passer à la trappe d'ici la fin de l'année prochaine, mais lors d'une réunion avec la direction, les syndicats sont parvenus à faire baisser ce nombre à 28. 28 sur les 165 équivalents temps plein qui travaillent dans cette usine d'Arcelor où on fabrique des cannettes pour les boisons, des boites de conserve et de biscuits. Retards de production, tests qualité en-dessous des objectifs, les difficultés techniques se sont accumulées ces dernières années.

Côté syndical, on reste vigilant

A la CSC, Jordan Atanasov estime qu'il n'y a pas péril en la demeure, mais qu'il est temps de réagir: "C'est vrai qu'on a connu au cours des derniers mois une situation très particulière sur cette ligne et les difficultés rencontrées nous faisaient craindre effectivement que la ligne pourrait, à terme en tout cas, être mise en difficultés. C'est vrai qu'on travaille dessus. Il y a des aspects non seulement au niveau de l'organisation du travail mais également au niveau technique pour rendre cette ligne plus que compétitive et qu'elle puisse rester bien inscrite dans le plan industriel liégeois".

En 2014, le géant de la sidérurgie s'était engagé à ne procéder à aucune fermeture pendant 5 ans. Mais lentement mais sûrement, l'échéance approche. Voilà pourquoi les syndicats restent vigilants.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK