Ans: plusieurs chemins de remembrement bientôt interdits aux voitures

A Ans, la commune va interdire l'accès de certains chemins de remembrement aux voitures. La commune constate que, malgré les panneaux d'interdiction, les automobilistes utilisent ces voiries réservées en principe au monde agricole. Et certains profitent même de leur isolement pour y abandonner des dépôts de déchets clandestins.

Priorité à la mobilité douce

La commune veut pacifier ces chemins de remembrement et les inscrire dans une politique de mobilité douce en les réservant aussi aux vélos et aux piétons. Cela concerne entre 4 et 5 kilomètres de voiries entre Alleur et Xhendremael. Walter Herben, premier échevin en charge du budget: "L'idée est en effet de réserver ces chemins par le placement d'obstacles physiques, de plots par exemple, dont seuls les agriculteurs auraient les clés permettant de les baisser et de les relever, ou d'obstacles physiques plus importants qui ne seraient plus franchissables que par les charrois agricoles et non plus par les voitures par exemple".

Avec des aménagements au niveau environnemental et sportif

L'objectif, c'est donc de rendre les chemins de remembrement aux cyclistes et aux piétons, en les aménageant aussi au niveau sportif et environnemental. Walter Herben: "Le but est de pouvoir mettre en valeur tout ce qu'il y a autour de ces chemins de remembrement qui présentent une diversité relativement riche en faune et en flore, d'y aménager des espaces de convivialité, des tables de pique-nique et autres lieux de rencontre, et enfin, de pouvoir, le cas échéant, les jalonner d'un certain nombre d'éléments permettant la pratique de sport en plein air et en pleine nature".

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK