Ans: matches internes au PS et "effet Huygen" pour le MR

Qui sera le futur bourgmestre d'Ans? Le mayeur sortant Grégory Philippin? Ou l'ex-secrétaire communal (directeur général) Walther Herben? S'agit-il d'une réédition du match Moreau-Daerden à travers leurs héritiers?

Le match Philippin/Herben

A Ans, le bourgmestre Grégory Philippin est présenté comme un proche de Stéphane Moreau. Il s'en défend. Il sera la tête de liste socialiste le 14 octobre. Son adversaire est dernier sur la même liste PS, c'est Walther Herben. En plus de sa fonction communale, Walther Herben était le secrétaire politique de Michel Daerden. C'est lui qui organisait ses campagnes électorales et sa permanence sociale. C'est la première fois qu'il se présente à une élection.

Le réseau de relations que Walther Herben s'est créé dans ses anciennes fonctions lui permet d'espérer un score électoral très appréciable. Il peut recueillir le meilleur score du PS et devenir bourgmestre. A contrario, il traîne l'image d'un vieux daerdennien et d'un homme plus prompt à imposer sa volonté qu'à rechercher le consensus - ce qu'il nie. Face à lui, sa tête de liste, le bourgmestre sortant Grégory Philippin est populaire lui aussi. En 2012, Grégory Philippin avait réalisé le meilleur score en voix derrière Stéphane Moreau.

Le programme électoral de Walther Herben "est celui du PS". L'ex-secrétaire communal désormais en retraite met en avant sa grande expérience de la négociation et des rouages politiques et aussi sa connaissance approfondie de la commune d'Ans. Il "ne refusera pas" le poste de bourgmestre s’il décroche le plus de voix. Grégory Philippin vante les réalisations de la majorité sortante: les voiries réalisées autour de la nouvelle piscine, la place Michel Daerden à Loncin, la finalisation du nouvel hôtel de police à Bonne-Fortune. Tant Walther Herben que Grégory Philippin espèrent reconquérir l’ancienne majorité absolue du PS. S’il faut une coalition pour gouverner, l’un la préfère à deux, l’autre ne la veut "pas trop courte" et, dans les mêmes conditions, repartirait volontiers avec ses partenaires MR et Cdh-RCA.

Le match Phippin/Cialone et celui d'Henri Huygen contre le PS

Face au PS, l'échevin libéral Thomas Cialone est satisfait du travail accompli en coalition. Optimiste, il vise le poste de bourgmestre. Il est en compétition directe avec son allié sortant Grégory Philippin pour recueillir le plus de voix de préférence sur la commune. En 2012, Thomas Cialone en avait obtenu 1425; Grégory Philippin, deuxième au PS derrière Stéphane Moreau, en avait recueilli 1113. Celui qui pourrait bien aider Thomas Cialone à remporter son match, c'est, paradoxe, Henri Huygen. Henri Huygen, l'échevin exclu du PS pour propos homophobes (qu'il nie). Des propos homophobes qui visaient l'échevin libéral Cialone.

Henri Huygen a monté sa liste en catastrophe. Une liste incomplète de quinze candidats. Mais ça montre qu'Henri Huygen compte encore des partisans. Aux dernières élections, il a réalisé le quatrième score du PS. Ses voix de préférence, cette année, c'est essentiellement au PS qu'il ira les prendre. C'est donc le PS et son leader Gregory Philippin que la liste d'Henri Huygen peut affaiblir. Mécaniquement, si le PS et Gregory Philippin perdent des voix, ils seront moins forts contre le MR et Thomas Cialone. C'est là le paradoxe: l'affaire d'homophobie reprochée à Henri Huygen et qui visait Thomas Cialone pourrait bien aider le même Thomas Cialone dans son match contre le PS et Gregory Philippin.

Le match Parthoens/Lempereur

Il y aura un autre petit match intra-PS, dans le bas d'Ans, entre l'ex-bourgmestre-faisant fonction Yves Parthoens et l'ancien président du comité de quartier de Bressoux-Droixhe Patrice Lempereur. Les deux hommes "travaillent" le même terrain électoral.

CDH-RCA, ECOLO, DEFI

Le Cdh-RCA a travaillé en majorité avec le PS et le MR. Le petit cartel va tenter d'attraper le quatrième siège qui lui avait échappé d'un chouïa la dernière fois. Au Cdh-RCA, on se félicite que la taxe communale soit restée stable, qu'ait été refaite la toiture de l'église du plateau et que le dossier de l'école Saint-Georges à Xhendremael ait été débloqué par l'achat d'une parcelle. On souligne aussi que si le dossier de la Nationale 3bis a été mené à bien, c'est grâce aux relais du parti chez le ministre Maxime Prévot. Défi succède au FDF, avec René Courtois en tête de liste, comme en 2012. Le conseiller anciennement Écolo Pierre Gielen pousse désormais la liste libérale, mais Écolo se présente bien au scrutin à Ans, avec Thierry Coenen en première place.

Wallonie Insoumise présente une liste de deux candidats tandis qu’une liste d'extrême-droite, Nation, n'a trouvé qu'une seule candidate pour la représenter.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK