Ans : des vignes bien taillées pour les Coteaux de la Légia

Entre les tempêtes, le gel et les averses, le rayon de soleil de ce samedi était le bienvenu pour les travaux d’extérieur. Idéal notamment pour la taille des pieds de vignes.

A Ans, une poignée de bénévoles, encadrés par deux habitués, ont empoigné leur sécateur pour s’attaquer aux 1200 pieds des "Coteaux de la Légia", un petit vignoble qui donne du rouge, du blanc et depuis peu des bulles.

 

Apprendre pour le plaisir ou le boulot

3 images
Petit cours de taille pour Lucas (19 ans) © RTBF

La plupart sont  novices : "On est vraiment des primaires là dedans, je découvre. On rencontre d'autres personnes et c'est convivial", explique Emile entre deux coups de sécateur. Marie travaille du côté d'Ans, elle a entendu l'information, "j'y avais déjà pensé plusieurs fois, cette fois-ci je me suis décidée". "C'est la première fois. Voilà, se dire, je vais essayer d'apprendre quelque chose. Je serai là pour les vendanges et bien évidemment pour la dégustation", ajoute cet autre ouvrier viticole d'un jour.

Tous, en tout cas, écoutent les précieux conseils de Vincent Ragnolo: "Ca fait 40 ans que je m'intéresse à la vigne. J'allais souvent dans des vignobles en Italie. Puis j'achetais le raisin, je faisais du vin et je me suis dit, au Luxembourg il y a bien des vignes, pourquoi ne pas essayer ici. J'ai commencé à planter des vignes."

La taille ne se fait pas n'importe comment, il faut laisser 3 baguettes: une principale puis deux autres qui se rabattront à gauche et à droite , celles là donneront chacune 2 grappes. Lucas, 19 ans, vient de l'école voisine de St François d'Assises. Il a déjà une qualification en cuisine et salle, il s'est maintenant lancé dans la qualification en oenologie. Les vendanges, il connaît mais la taille il apprend: "Comme cela si l'année prochaine je veux me diriger vers la viticulture, ce sera un plus".

Vignoble du XII ème siècle

3 images
Des ouvriers viticoles d'un jour sur les coteaux de la Légia © rtbf

Les Coteaux de la Légia, c’est un petit vignoble sur 4000 mètres carrés. Petit mais ancien : "C’est un vignoble qui appartenait à la communauté religieuse du Val Saint Lambert. Il date des environs du XIIe siècle", explique Salvatore Carvona, "Ici nous avons la chance d’être traversé par la Légia en plein cœur du vignoble, il y a une galerie donc à l’époque ils ont voûté la rivière souterraine qui alimentait les lavoirs, les moulins. Au siècle dernier, c’était toujours en activité". Le vignoble peut produire jusqu’à 1500 bouteilles les bonnes années.

Cet atout patrimonial, les Coteaux de la Légia veulent l’exploiter. Un chai est en construction. Un investissement de 300.000 euros. Parrainage de vignes, investissement participatif, toute initiative est bonne pour mener à bien un projet de petit développement touristique. Dans quelques mois, ici, on pourra assister aux vendanges, un peu plus tard voir la vinification mais aussi descendre vers la galerie souterraine de la Légia sans oublier, bien sûr, un point de vue exceptionnel sur Ans et au-delà avec pourquoi pas une petite dégustation au milieu des vignes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK