Année mitigée pour la production de miel, sauf en Ardenne

La production de miel varie beaucoup entre les régions cette année
La production de miel varie beaucoup entre les régions cette année - © Tous droits réservés

Alors qu’en France il est question d’une année catastrophique pour les abeilles et la production de miel, la Belgique s’en sort mieux. L’année aura été mitigée avec une production variable selon les régions. L’Ardenne s’en sort généralement bien tandis que les autres régions ont eu une production moyenne.

La météo de 2019 n’aura pas été l’amie des abeilles. Elles ont même dû un moment donné manger leur production de miel de printemps, avant un retour d’une météo plus favorable malgré la canicule : "Le printemps était catastrophique, comme un peu partout en Europe. Il y a beaucoup d’apiculteurs qui n’ont même pas enlevé une hausse, c’est-à-dire la partie supérieure de la ruche, où le miel est produit. C’est une des pires années qu’on ait connues. Et puis après, on a eu une période de chaleur qui a permis quand même une récolte assez intéressante. Donc on n’aura pas de miel de printemps mais on aura du miel d’été en quantité tout à fait raisonnable. Mais en Ardenne, vu que les sols sont plus humides, avec la canicule ils ont continué à produire du miel et ils ont fait des récoltes tout à fait exceptionnelles", détaille Etienne Bruneau, administrateur délégué du Centre apicole de Recherche et d’Information.

La canicule aura aussi eu un impact, surtout en dehors de l’Ardenne, explique Alexandre Bernier, apiculteur à Bombaye, près de Dalhem : "Quand on a des températures de 35, voire 40 degrés, les abeilles vont aux points d’eau pour ravitailler la ruche en eau. Donc elles sont moins occupées à aller butiner les fleurs. Et puis quand il y a canicule, les floraisons sont moindres et les fleurs donnent moins de nectar".

En Ardenne en revanche, l’humidité plus importante aura permis une récolte plutôt bonne et un miel qui cette année aura un goût plus mentholé qu’habituellement.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK