Angleur: l'employée d'Umicore a été licenciée de manière abusive, estime la justice

Cette employée, qui comptait 20 ans d'ancienneté, avait été licenciée en raison de quatre soucis de pointage sur une période de cinq mois.

Cette sanction (licenciement pour faute grave) à l'égard de cette déléguée syndicale CNE au conseil d'entreprise avait provoqué plusieurs mouvements de grève en septembre et octobre de l'année dernière, au sein de cette société spécialisée dans la fabrication de poudre de zinc qui emploie 115 personnes à Angleur.

C'est alors que l'affaire avait été portée devant le tribunal du Travail de Liège. Celui-ci vient d’estimer que ce licenciement était abusif, qu’il n'y avait pas eu de "faute grave".

Côté syndical, à la suite de ce jugement, la CNE a dit espérer qu'un dialogue social plus constructif puisse voir le jour au sein de l'entreprise.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK