Amay: pose du clocher rénové à l'église de la Paix-Dieu

Eglise de la Paix-Dieu
2 images
Eglise de la Paix-Dieu - © Françoise Dubois

Une énorme grue a procédé à la remise en place du clocher de l'ancienne église de la Paix Dieu à Amay. Quelques minutes seulement pour lui redonner sa place d'origine au sommet de l'abbaye cistercienne.

La restauration de ce clocher de 1719 intervient dans le cadre d'un chantier-école de formation abordant les techniques de restauration de charpente, de couverture en plomb et de couverture en ardoises naturelles. Le chantier-école s'est déroulé en plusieurs phases et s'intègre dans un mécénat en nature avec une fourniture d'ardoises de format historique. Ce mécénat s'est concrétisé via Prométhéa dont l'entreprise Samaca est membre.

Il a fallu 400 heures de travaux pratiques pour des artisans en formation. "Le clocher a été détaché du toit de l’église. Dès le départ, ça a été un souhait de l’identifier comme une pièce pour en faire de la formation. Malheureusement, des ardoises belges, il n’y en a plus. On doit se tourner au niveau européen pour aller chercher du plomb français ou une ardoise espagnole" explique Ingrid Boxus, la responsable du Centre des métiers du Patrimoine.

Pour Raphaël, c'est l'aboutissement de sa formation de charpentier : "On a travaillé pendant 8 mois pour toute la restauration de la charpente de l’abbatiale et du clocher."

David Gouverneur a encadré les couvreurs. La difficulté, c'était la forme particulière, hexagonale dans lequel était installé le beffroi : "Ça nécessite de devoir couper chaque ardoise sur 2 ou 3 côtés." Des métiers de restauration, d’artisanat, en manque de bras. " C’est vraiment un métier formidable, passionnant et gratifiant " se réjouit tout de même M. Gouverneur.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK