Alleur: Digital Graphics transforme "les blagues de Toto" en dessins animés

Toto et sa petite sœur "transformée" en souris..
Toto et sa petite sœur "transformée" en souris.. - © rtbf

"C'est Toto qui..." Tout le monde a , un jour, raconté ces petites blagues enfantines, un peu naïves, dont le  héros est Toto, un gamin sympa à la langue bien pendue voire insolente. Toto, c'est en fait un personnage né au 19 ème siècle dont on trouve une des premières traces publiques dans "On purge bébé", la comédie de Feydeau. Les petites histoires de Toto, elles ont été, au fil du temps mises à toutes les sauces, réinventées, compilées dans des recueils aussi mais c'est Thierry Coppé, dessinateur belge, qui en a fait dès 2004 un succès de librairie avec 14 albums BD traduits en de nombreuses langues et vendus à des millions d'exemplaires.

Aujourd'hui, c'est la société Digital Graphics d'Alleur qui s'est emparée de ces scénarios pour les traduire en dessins animés.

52 épisodes de 11 minutes

L'idée, elle a germé chez les partenaires de Digital Graphics, les Français de Superprod: "ils ont compris le potentiel de ce succès de librairie, on espère faire aussi bien pour la TV", explique Thierry Tirtiaux, le directeur de Digital Graphics, "donc là on est parti pour la production de 52 capsules de 11 minutes. C'est une série "feel good" comme on appelle cela. Toto, c'est un petit héros très sympathique, un peu naïf, qui prend le parti des plus faibles. Il a l'imagination débordante , il invente un tas de choses qui provoquent des aventures hallucinantes. Je pense que cela peut plaire aux adultes et aux enfants."

A Alleur, les spécialistes de Digital Graphics s'affairent sur un scénario qui à la base était en français avant de leur revenir en anglais. " Le plus dur, c'est le premier épisode parce qu'il faut déjà faire une bonne vingtaine de décors , les modéliser en 3D. Ca prend des mois. Au total il faudra 16 mois pour la production complète avec au moins 150 personnes au travail à Alleur et en France."

C'est la chaîne française M6 qui s'est montrée la première intéressée par la série. elle devrait être diffusée dès le printemps 2020.

D' Ernest et Célestine à Kid Paddle

Digital Graphics va fêter ses 25 ans d'existence mais cela n'a pas été un long fleuve tranquille. Malgré un César et une nomination aux Oscars en 2014 pour Ernest et Célestine, un autre dessin animé sur lequel la société d'Alleur a collaboré, Digital Graphics est tombée en faillite en 2017.  Grâce au propriétaire du Hombroux (où la société est installée) et à un partenaire allemand qui lui donne accès aux diffuseurs sur ce marché, Digital Graphics voit désormais l'avenir sous un meilleur jour. Digital Graphics a aussi décidé de ne plus être uniquement prestataire de services. La société participe à la production, elle reçoit donc des rentrées sur les ventes des séries. Quant au personnel, son nombre varie selon les besoins de chaque projet et des projets, heureusement, il y en a encore dans les cartons:" On a déjà Osmond , un gentil petit monstre qui vit dans la forêt et se fait l'ami des scouts. La chaîne allemande pour enfants,Kika, est intéressée , Disney Channel Allemagne aussi. On planche aussi  sur Billy, le hamster cowboy et là, France Télévision, a déjà donné son feu vert. On a aussi un projet pour la BD bien connue Kid Paddle", ajoute Thierry Tirtiaux. De beaux projets qu'il faut à présent concrétiser .

 

Archives : Journal télévisé 02/02/2014

Après avoir raflé un César, le film Ernest et Célestine avait aussi remporté le Magritte du meilleur film. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK