Alibaba à Liege Airport: les accords sont signés

La cérémonie de signatures
La cérémonie de signatures - © RTBF - Martial Giot

Les documents officialisant l'arrivée du géant chinois de l'e-commerce à Liege Airport ont été signés ce matin. Alibaba, ou plus précisément sa filiale logistique Cainiao, installera sa base logistique européenne sur un terrain de 22 hectares situé dans la zone nord de l'aéroport de Liège.

Pour Alibaba, il est évidemment important d'ainsi disposer d'une base en Europe. Mais son arrivée devrait aussi ouvrir de nouvelles opportunités commerciales aux entreprises belges et des pays voisins

La cérémonie de signatures organisée ce matin à Liege Airport est l'aboutissement de longues négociations avec le groupe Alibaba. Côté belge, il a fallu jouer collectif pour parvenir à ce résultat. Pierre-Yves Jeholet, le Ministre wallon de l'économie: "Les pays se battent pour accueillir ce type d'investissement. Donc on a vraiment du unir toutes nos forces: tout le monde, le fédéral, les opérateurs wallons, on a tout fait pour accueillir cet investissement. Ça va générer de l'activité, ça va générer de l'emploi dans tout l'écosystème numérique et digital aujourd'hui. On parle de centaines d'emplois au début, de milliers d'emplois demain, directs et indirects."

"Le principe, c'est à la fois développer l'économie chinoise, mais également l'économie européenne puisque les échanges vont se faire dans les deux sens.", poursuit Luc Partoune, le directeur de Liege Airport, "C'est un secteur un peu innovant pour nous, puisque l'e-commerce, il y a 10 ans on n'en parlait pas beaucoup, c'est quelque chose qui s'est développé progressivement. Et nous voyons que c'est un élément très dynamique dans le développement du trafic aérien."

La construction du centre logistique d'Alibaba à l'aéroport de Liège pourrait débuter dans un an. Selon les prévisions actuelles, il devrait être opérationnel à partir de 2021.


 

 

Archives : Journal télévisé 13/11/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK