Alain Mathot: de ses débuts fulgurants à la tempête judiciaire, retour sur un parcours hors normes

Alain Mathot: de ses débuts fulgurants à la tempête judiciaire, retour sur un parcours hors normes
3 images
Alain Mathot: de ses débuts fulgurants à la tempête judiciaire, retour sur un parcours hors normes - © BRUNO FAHY - BELGA

Le tribunal correctionnel de Liège a prononcé son jugement, ce jeudi, sur le cas d'Alain Mathot, dans le dossier dit Intradel-Uvelia. Alain Mathot a bénéficié d'une suspension du prononcé pour une fraude fiscale, mais la corruption, le blanchiment, les faux en écriture et l'abus de biens sociaux sont écartés.

Pendant plus de 13 ans, Alain Mathot aura donc subi une véritable tempête politique, médiatique et judiciaire. Il est aujourd'hui blanchi mais, on le rappelle, le parquet a fait appel. Retour sur ce qu'on peut appeler "un parcours hors normes".

Sur les traces de son père

Alain Mathot se lance en politique en 1999. Il a 27 ans. Il suit les traces de son père Guy, qu'il a toujours vénéré. Sa première campagne, sur le terrain, au contact des gens, ressemblera d'ailleurs beaucoup à celle de son paternel. Alain Mathot deviendra député fédéral, et surtout, bourgmestre de Seraing.

22 ans plus tard, Seraing se réjouit de cet acquittement: "Si la ville est ce qu'elle est pour l'instant, c'est grâce à lui et à son père. J'espère qu'on le reverra". "J'ai été le trouver pour avoir une maison sérésienne, je l'ai eue deux mois après. J'ai eu un bon appui" témoignent ces deux Sérésiens.

La ville de Seraing mérite une autre image

A l'Hôtel de Ville, le nouveau bourgmestre Francis Bekaert (PS) est soulagé lui aussi pour son ami Alain Mathot, et pour l'image de la ville qui a été trainée dans la boue pendant ces 13 ans de procédure judiciaire: "Je pense que la ville de Seraing mérite une autre image que celle d'une ville gouvernée par un bourgmestre qui était soi-disant corrompu. Aujourd'hui, la vérité est là. Il est blanchi. Et je pense que, pour la population, c'est une voie de sagesse qui a été décidée par la justice".

Car à Seraing, on veut croire qu'une nouvelle page pourrait s'écrire. Laura Crapanzano, PS, échevine à Seraing: "Seraing a énormément de projets, et il a énormément apporté à la ville. Je suis sûre que c'est un homme de challenge, et donc il peut revenir et avoir encore 2000 projets à la minute".

Un retour en politique?

Alors, Alain Mathot sera-t-il bientôt de retour en politique? Tout dépendra de lui, mais surtout, de son parti. Pierre Verjans, politologue à l'ULiège: "C'est une balance à faire pour le parti entre le poids de la connotation péjorative qui traine autour du fait d'avoir été soupçonné pendant des années, et en même temps sur le capital électoral que quelqu'un qui a une implantation locale aussi forte peut représenter".

Et Alain Mathot devra prendre son mal en patience, car en interjetant appel, la justice n'a pas encore dit son dernier mot.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK