Affaire du jeune hutois tabassé et noyé: un des auteurs s'est dénoncé

Affaire du jeune hutois tabassé et noyé: un des auteurs s'est dénoncé
Affaire du jeune hutois tabassé et noyé: un des auteurs s'est dénoncé - © Tous droits réservés

Depuis ce dimanche, cinq jeunes de la région hutoise, quatre garçons et une fille, ont été privés de liberté, soupçonnés de la mort de Valentin, un gars légèrement simplet roué de coups avant d'être jeté dans la Meuse. Son corps a été repêché vendredi, et, selon nos informations, samedi, l'un des membres de la bande est allé se dénoncer à la police. Il a donné les noms de ses comparses, ce qui a permis des interpellations rapides.

Des personnes de son entourage

Il ne s'agit pas à proprement parler d'une bande, mais plutôt d'un groupe d'adolescents attardés, désœuvrés, essentiellement parmi l'entourage du malheureux qu'ils ont pris comme souffre-douleur. L'un des suspects est même un voisin d'immeuble. Lors des premiers interrogatoires, tous les cinq ont reconnu s'être trouvé sur les lieux des faits au moments des faits.

Mais personne n'est en aveu d'une participation effective au meurtre. Et personne, dès lors, n'explique réellement pourquoi les choses ont dégénéré à ce point, et pourquoi personne n'a pu, n'a su, arrêter ce déferlement de violences avant l'issue fatale.

Qui, parmi les cinq, a balancé Valentin, sans doute inconscient, dans le fleuve, ce qui selon l'autopsie, a provoqué le décès ? L'enquête pour départager les responsabilité s'annonce donc délicate.

Le dossier, actuellement instruit par une magistrate liégeoise, doit, dans la journée de ce mardi, être confié à une collègue hutoise.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir