Acquitté comme braqueur mais condamné comme receleur

Acquitté comme braqueur mais condamné comme receleur
Acquitté comme braqueur mais condamné comme receleur - © ERIC LALMAND - BELGA

Un Liégeois de 32 ans a été condamné mercredi par le tribunal correctionnel de Liège à une peine de 2 ans de prison ferme après avoir recelé plus de 115.000 euros de matériel dérobé lors du braquage d'un commerce de motos à Liège. Le prévenu était aussi suspecté de ce braquage ainsi que de celui d'un bureau de poste mais il a été acquitté de ces faits.

Le prévenu avait initialement été poursuivi pour répondre de deux vols. Le premier s'était déroulé au bureau de poste de Bressoux, le 2 avril 2016, lorsque deux individus encagoulés avaient pénétré dans le bureau en exhibant une arme. Les braqueurs avaient pris la fuite avec un maigre butin de 2.093 euros. La voiture de fuite avait été retrouvée à proximité des lieux et l'ADN du prévenu avait été identifié sur une paire de lunette présentant aussi les ADN d'autres personnes.

Un second fait avait été commis la nuit du 28 au 29 novembre 2016 dans le commerce Bikers Design de Liège. Des individus avaient percé un trou dans un mur avant de repartir avec plus de 115.000 euros de matériel.

Le prévenu avait fait l'objet d'une dénonciation anonyme affirmant qu'il avait commis les deux vols. L'enquête s'était concentrée sur cette dénonciation mais, selon le juge, il subsiste un doute sur l'implication réelle du prévenu comme auteur des vols.

Le prévenu a été acquitté des faits de vols. Il a, par contre, été condamné pour le recel des objets volés dans le commerce de motos car des photos du matériel dérobé, qu'il tentait de revendre, avaient été retrouvées sur son GSM. Le prévenu, en état de récidive légale, a été condamné à une peine de 2 ans de prison ferme.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir