Accueil des enfants de détenus à la prison de Lantin: le barreau de Liège se mobilise

Accueil des enfants de détenus à la prison de Lantin: le barreau de Liège se mobilise
3 images
Accueil des enfants de détenus à la prison de Lantin: le barreau de Liège se mobilise - © RTBF

L'accueil dans les établissements pénitentiaires des enfants qui viennent rendre visite à leur parent détenu se déroule parfois dans des conditions difficiles. Le barreau de Liège a voulu améliorer ces conditions.

Une première action concrète a eu lieu ce lundi par la remise de jouets à Lantin pour les enfants qui viennent en visite. Une belle initiative. Mais quel a été le déclic pour la présidente du barreau, Isabelle Tasset? "Le déclic, c'est un spectacle auquel j'ai pu assister" explique-t-elle, "un spectacle qui était donné par des femmes détenues il y a à peu près deux ans, ici à Lantin. J'ai pu à cette occasion les entendre. Et elles ont fait part notamment de leur grande détresse dans leur rôle de maman".

Michel Legros, agent pénitentiaire, supervise depuis deux ans les visites enfants-parents-détenus en maison de peine. Pour lui, cette action était nécessaire: "Je crois que c'est une très bonne action. Il y a déjà un petit temps qu'on attendait des jeux. Pour les visites, il n'y a pas grand chose pour les enfants, on n'a que des dessins avec des crayons de couleur. Quand un enfant de quatre ou cinq ans reste deux heures ici, ça court un peu partout, et il faut les occuper".

Et la bâtonnière a d'autres projets en tête: "C'est un tout petit début. J'ai beaucoup d'autres rêves que j'espère réaliser. Il y a des espaces que l'on pourrait peut-être aménager et qui pourraient être utilisés par exemple pour faire une petite plaine de jeux.

Mais Isabelle Tasset le sait, il sera difficile de convaincre la régie des bâtiments. Les espaces inutilisés en question présentent des risques d'évasion des détenus. Les questions en matière de sécurité doivent donc d'abord être réglées.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK