AccessPlus : le service communal liégeois pour une meilleure accessibilité aux personnes handicapées

AccessPlus : le service communal liégeois pour une meilleure accessibilité aux personnes handicapées
AccessPlus : le service communal liégeois pour une meilleure accessibilité aux personnes handicapées - © Tous droits réservés

Etre handicapé et accéder aux bâtiments publics n’est pas toujours facile. Un service communal liégeois : AccessPlus tente d’y remédier. Premier du genre en Wallonie et créé en 1998, ce service méconnu profitait de la journée internationale des handicapés pour rappeler ses missions.

Julie Fernandez Fernandez, échevine des droits des personnes : “L’idée, c’est vraiment de réfléchir à rendre le bâtiment le plus accessible possible aux différentes déficiences. Evidemment toutes les difficultés des PMR mais pas seulement, il y a aussi les déficients visuels, les déficients sonoresDonc AccessPlus travaille d’abord à l’accessibilité des bâtiments publics. Comme l’hôtel de ville. Ça a été le cas pour le musée tel que la Boverie. C’est aujourd’hui une réflexion et un accompagnement du projet du tram ou celui de la nouvelle cité administrative. Et puis c’est un service aussi accessible aux citoyens, quand ils mettent un bâtiment en conformité. Ce sont souvent les architectes qui nous contactent pour demander des renseignements ou répondre à des interrogations. “

Le service appelé pour la future piscine communale et le projet du tram

La nouvelle piscine communale Jonfosse ouvrira ses portes en janvier prochain. Pour permettre à tous d’en profiter, Liège a fait appel à son service communal AccessPlus afin de réfléchir en amont à la mobilité des personnes handicapées. Benjamin Kinable, architecte et conseiller en accessibilité : “Par exemple pour une piscine, la personne arrive avec son fauteuil roulant, comment la personne passe au travers des espaces jusqu’à l’endroit où elle va pouvoir être mise à l’eau." Tous les types de difficultés ont été pensés : " Par exemple le système pour les personnes déficientes visuelles pour pouvoir se diriger dans l’espace, avec des pictogrammes. Les grands pans vitrés sont en général une volonté architecturale qui est très à la mode. Mais c’est vrai qu’à un moment donné, il faut faire attention à comment les personnes perçoivent ces espaces vitrés pour ne pas qu’elles se cognent dessus".

Liège a également fait appel à AccessPlus au sujet du futur tram. L’architecte précise : " Pour le tram, il y a l’expérience à l’intérieur de l’objet tram, ensuite il y a tout ce qui est connexion entre le quai et le tram, pour y rentrer ou pour en sortir. Et puis alors les liens qu’il y a entre les quais du tram qui peuvent être accessibles et le reste de la ville. A un moment donné on ne peut pas juste déposer le tram à un endroit”.

Au total, ce sera plus de 240 000 mètres carrés de cheminements qui seront adaptés aux personnes en situation de handicap. Pour rappel, ces aménagements sur indispensables pour 15% de la population.

En 2012 et 2018, la ville de Liège avait reçu le label Handycity. Une distinction pouvant être obtenue tous les 6 ans pour les efforts fournis par les communes pour leurs actions inclusives.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK