AB Inbev Jupille: le mouvement de grève va se durcir après la détection d'un foyer de coronavirus

AB Inbev Jupille: le mouvement de grève va se durcir après la détection d'un foyer de Covid-19
AB Inbev Jupille: le mouvement de grève va se durcir après la détection d'un foyer de Covid-19 - © Tous droits réservés

La grève entamée jeudi 3 septembre chez le brasseur AB-Inbev à Jupille se poursuit après la détection d'un foyer de coronavirus. Dix membres du personnel, parmi les 750 personnes employées, sont diagnostiqués positifs. L'un d'eux est toujours hospitalisé dans un état grave. Il s'agit d'un homme de 54 ans.

La FGTB demande le départ de la direction des Ressources Humaines ainsi que celui du responsable de la Sécurité. Patrick Rehan, Secrétaire Régional FGTB Horval: "On a des éléments qui prouvent qu'ils ont commis des erreurs dans la gestion de cette situation. Ces personnes ne peuvent plus faire partie de l'entreprise. On n'a plus confiance." 

Ce dimanche, la direction a fait appel à une firme extérieure pour faire déplacer les véhicules, en présence d'un huissier. "La direction met la pression", explique Patrick Rehan. "Elle envoie des sms à des travailleurs en grève pour leur demander de reprendre leur poste. Mais on tient bon, on ne bougera pas". 

Ces travailleurs veulent faire entendre leurs revendications et ont l'intention, eux aussi, de faire monter la pression. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK