A Verviers, le PS "canal officiel" tente le grand domino politique

Le PS "canal officiel" convoque élus et responsables des deux bords
3 images
Le PS "canal officiel" convoque élus et responsables des deux bords - © RTBF - François Braibant

En faire basculer un pour entraîner tous les autres et empêcher Muriel Targnion de mettre en place sa nouvelle majorité sans Hasan Aydin et ses partisans. C'est ce que tente le Parti Socialiste en ce moment. C'est pour ça qu'il convoque partisans de Muriel Targnion et Hasan Aydin pour un "oral" samedi matin.

Mais il y a d'abord les coups de téléphone donnés aux uns et aux autres pour les convaincre qu'il serait intéressant de changer de camp. Ces appels téléphoniques ne s'adressent pas seulement aux socialistes. Un élu de la formation Nouveau Verviers en a reçu un ce jeudi. "C'était une personne qui appelait de la part du Boulevard de l'Empereur" rapporte l'échevin NV Jean-François Chefneux. "Notre élu a mis fin très vite à la conversation. Nous ne sommes pas à vendre."

Nous avons tenté  de vérifier cette information. Seule certitude, selon nos contacts auprès du PS "Canal officiel", il est évident , nous rapporte-t-on, que d'ici au vote qui mettra en place la prochaine majorité, le Parti Socialiste va tout faire pour tenter de contrecarrer les plans de Muriel Targnion.

Une convocation aux socialistes des deux bords

C'est pour tenter de récupérer les partisans de la bourgmestre dissidente que le PS convoque 18 élus et militants ce samedi pour des entretiens en tête-à-tête. Dissidents, partisans d'Hasan Aydin, socialistes fidèles à la ligne officielle du parti, ils sont mélangés. Nous avons pu nous procurer le courriel de convocation avec l'ordre de passage.

 

Ceux des socialistes dissidents que nous avons pu contacter à propos de cette convocation nous ont confirmé qu'ils comptaient bien s'y rendre... et maintenir ferme leur soutien à Muriel Targnion. L'ordre dans lequel les élus et militant sont convoqués n'est probablement pas innocent. D'abord les conseillers CPAS, le président démissionnaire de l'USC, puis les jeunes élus, pour en arriver aux plus expérimentés et à Muriel Targnion elle-même. La bourgmestre dissidente est en vacances et annonce qu'elle ne se rendra pas à cette rencontre à laquelle elle est convoquée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK