A Spa, les ouvriers communaux vont être formés à la préservation du patrimoine

Après cette formation, les ouvriers communaux pourraient par exemple réparer les fenêtres de l’Hôtel de Ville.
Après cette formation, les ouvriers communaux pourraient par exemple réparer les fenêtres de l’Hôtel de Ville. - © BRUNO FAHY - BELGAIMAGE

A Spa, les ouvriers communaux seront bientôt sensibilisés et formés à la préservation du patrimoine. Spa, ville candidate à la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. C'est Paul Mordan, un ébéniste et conseiller communal d'opposition (groupe Aletrnative +) qui a, le premier, suggéré l'idée.

Faire réparer les fenêtres de l’Hôtel de Ville par les ouvriers communaux plutôt que de les remplacer à coup de subsides wallons. Voilà pour le déclencheur. Paul Mordan explique, selon lui, quel rôle devraient jouer les employés communaux de la Ville: "On sait très bien qu'une fois qu'il n'est pas entretenu, ce sont des détails qui font que le patrimoine se dégrade, ne serait-ce qu'une corniche qui fuit, une ardoise manquante, un badigeon qui se laisse aller et qu'on peut repeindre. Nous avons à Spa un patrimoine comme le Waux-hall, le premier casino d'Europe, dont la façade et les châssis de fenêtre ont été restaurés il y a une dizaine d'années. Le badigeon, les menuiseries se laissent aller, et si la Ville employait son personnel pour le refaire, ce serait bien. Ce serait aussi de l'économie. Il faut savoir que la Région wallonne et autres ont payé 99% de sa restauration, donc 1% a été payé par la commune. Et on ne fait rien depuis pour l'entretenir. Alors, lorsque nos ouvriers communaux sont formés, on peut les faire intervenir sur des éléments comme ça de notre patrimoine".

Pour l'instant, les modalités de ces formations ne sont pas encore fixées. Les discussions sont en cours entre la Région wallonne et la Ville de Spa.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK