A Saint-Georges, un conseiller de l'aide sociale déchu retrouve son mandat

Le conseiller André Lejeune
Le conseiller André Lejeune - © Michel Gretry / Projets Citoyens

Il se nomme André Lejeune, et il est l'un des onze élus locaux à avoir été déchu de son poste de conseiller de l'aide sociale, en juillet dernier, par le gouvernement wallon. Son crime ? Voici trois ans, il a omis de rentrer sa déclaration de mandats et de rémunérations. C'est pourtant une obligation décrétale....

Il a introduit un recours au Conseil d'Etat, et il vient de gagner. Il est réabli dans ses droits d'éligibilité, et donc, dans son mandat. Il a simplement plaidé la bonne foi. Les autres années, il a toujours rempli cette formalité. Et l'administration régionale n'a pas pu apporter la preuve que l'intéressé a été dûment et formellement prévenu, par envoi recommandé effectivement réceptionné, de la sanction sur le point de le frapper, et des démarches à effectuer pour l'éviter. Dès lors qu'il s'agit plutôt d'une négligence et non de mauvaise volonté, pour les magistrats, la punition apparaît excessivement sévère.

Son groupe politique, "Projets citoyens", s'en réjouit. La décision pourrait en inspirer d'autres....

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK