A la découverte de Job@skills, la structure collective d'enseignement supérieur liégeoise

Une salle de Jobs@skills
Une salle de Jobs@skills - © RTBF - Martial Giot

Proposer une offre de formation continuée adaptée aux besoins socio-économiques locaux, c’est la mission des structures collectives d’enseignement supérieur. Elles sont agréées et financées par la Région Wallonne et par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Deux sont actives dans le Hainaut et une en province de Namur.

Une quatrième, couvrant les provinces de Liège et de Luxembourg et baptisée Jobs@skills, est née fin 2017. Sa phase de maturation achevée, elle sera officiellement inaugurée ce 17 octobre.

La plateforme Jobs@skills réunit acteurs de l’enseignement supérieur, de la formation professionnelle et des entreprises et mise résolument sur les nouvelles techniques pédagogiques. Quels sont ses rôles ? "C’est vraiment l’innovation, au service du développement de formations adaptées aux besoins des équipes, des entreprises, des acteurs publics, de nos partenaires de l’enseignement supérieur ou de la formation professionnelle.", répond François Strykers, le directeur de Jobs@skills, "On met à disposition des équipements de pointe, des expertises d’accompagnement, de coaching, en faisant appel à ce qu’on appelle les "new ways of learning" mais également des expertises d’analyse du marché, des besoins présents et futurs qui permettent qu’on développe des projets de formation qui soient un temps à l’avance ou en "just in time" par rapport aux besoins. C’est un rôle aussi d’incubateur. On met tous ces moyens, mais ce n’est pas nous qui serons l’opérateur final. On sert à ce que la formation ait lieu. Le troisième rôle c’est vraiment un rôle de rassembleur. Nous avons dans nos partenaires, toutes les hautes écoles de la région, les universités de Liège et de Namur, le Forem, l’IFAPME, mais nous faisons également appel à des boîtes de formation privées ou à des consultants privés pour monter sur mesures le projet qui va répondre aux besoins identifiés."

Pour Christie Morreale, la Ministre wallonne de l’emploi et de la formation, l’intérêt d’une telle structure est évident : "C’est intéressant de pouvoir créer des ponts pour avoir des formations qui vont être adaptées en fonction du besoin. On sait qu’on doit former à la fois en Wallonie des demandeurs d’emploi peu qualifiés mais qu’on doit aussi augmenter notre niveau de compétence. Aujourd’hui, parfois, les hautes écoles ont organisé des formations types auxquelles il faut additionner une spécificité qui répond à la demande du terrain."

François Strykers donne un exemple très concret de mutualisation : "On a réussi à se mettre ensemble, donc cinq écoles d’ingénieurs des provinces de Liège et de Luxembourg, pour développer des formations continues sur la robotique qui est une de nos thématiques de formation. Ce à quoi on veut arriver, c’est que demain, on ait des entreprises qui viennent nous trouver deux ou trois ans avant de se dire "on n’a plus les gens qui correspondent à nos besoins à deux, trois ans et on ne va pas faire un plan social, pendant deux, trois ans, on va mettre en forme les formations qui leur conviennent et on va non seulement sauvegarder l’emploi mais en créer du nouveau"."

Actuellement basée à l’Atrium Vertbois à Liège, Jobs@skills, s’installera à terme au Val Benoît dans le bâtiment de l’ancienne chaufferie qu’elle partagera avec l’Université de Liège, la cité des métiers et Technifutur.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK