À Héron, tournage d'une vidéo de sensibilisation à l'homophobie

Tournage du spot publicitaire contre l'homophobie
Tournage du spot publicitaire contre l'homophobie - © MJ Hecowala

Le Moulin de Ferrières, sur la commune de Héron en Hesbaye, a servi de décors pour le tournage d'une vidéo sur le thème de l'homophobie. Un spot de sensibilisation réalisé dans le cadre du concours "Pub Fiction", un concours initié en 2013 par la Province de Liège qui propose à des jeunes âgés de 10 à 20 ans, d'écrire un scénario devant être conçu comme un outil de "propagande", de conscientisation, en vue de sensibiliser le plus large public possible à une thématique choisie.

L'année dernière, la Maison des Jeunes de Héron a décidé de participer à ce concours et a présenté au jury un scénario qui, si il n'a pas été classé parmi les trois premiers, a toutefois retenu toute l'attention de celui-ci.

Une attention qui leur a valu un soutient financier de 800 euros et l'encadrement de professionnels pour le tournage de ce spot qui aborde l'homophobie à deux époques différentes, comme le résume le jeune réalisateur de 24 ans, Félix Matagne : "On débute pendant les années quarante.  On se trouve sur une place de village. Des personnes, des collabos très exactement, s'en prennent à des homosexuels. On sait que beaucoup d'homosexuels se sont retrouvés enfermés dans les camps pendant la Seconde Guerre Mondiale. On calque ensuite, en quelque sorte, la même scène qui se déroule cette fois à notre époque, au 21ème siècle, maintenant en 2018. Ce sont des voyous, dans le même village, qui maltraitent de la même façon un couple d'homosexuels. L'idée c'est de montrer que rien ne change vraiment, hélas... il y a toujours autant d'intolérance. Et de plus, aujourd'hui, cela prend encore plus d'ampleur à cause des réseaux sociaux".

Un projet très ambitieux

C'est la première fois que la Maison des Jeunes de Héron s'investit dans un tel projet qui réunit une bonne vingtaine de personnes: comédiens, figurants, équipe technique...

Un projet dont la préparation a donné lieu à des échanges et des débats très riches comme l'explique Cindy Longrée, animatrice socio-culturelle au sein de la Maison des Jeunes : "Ce projet nous a amené à devoir expliquer ce qu'est une personne homosexuelle, une personne transgenre... Je crois que cela a permis à certains de se reconnaître et de se rendre compte qu'ils ne sont pas seuls dans cette situation. J'ai été heureusement surprise de leur attitude positive et tolérante par rapport à l'homosexualité. Ils sont tous très choqués par la stigmatisation dont est encore aujourd'hui victime la communauté homosexuelle, ici en Belgique et à l'étranger".

Ce spot, dont la durée sera de plus ou moins cinq minutes, doit à présent faire l'objet d'un travail de montage et de mixage. Une bande son originale sera composée. Le produit fini, qui n'a pas encore de titre, sera diffusé sur les réseaux sociaux et le web mais sera aussi projeté lors de la cérémonie d'ouverture du concours Pub Fiction en mai prochain, au Centre Culturel de Huy.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK