A 22 ans, ce jeune Amaytois, installé en France depuis trois ans, produit son propre vin

A 22 ans, ce jeune amaytois, installé en France depuis trois ans, produit son propre vin
3 images
A 22 ans, ce jeune amaytois, installé en France depuis trois ans, produit son propre vin - © DR

C'est une belle histoire, celle d'Adrien Tyou. Ce jeune Amaytois a quitté les bords de Meuse à 19 ans pour se lancer dans la culture de la vigne en France. Aujourd'hui, âgé à peine 22 ans, il produit 66.000 bouteilles de ce précieux breuvage du Fitou.

Je venais ici en vacances

Lorsqu'il arrive à Cascastel-des-Corbières, dans le département de l'Aude, Adrien Tyou a seulement 19 ans quand il épouse la profession de vigneron: "Je venais en vacances dans la région. J'ai rencontré pas mal de vignerons. Et finalement, pendant les vacances, j'allais travailler avec eux, j'allais apprendre à tailler la vigne, faire les travaux à la vigne au printemps. On m'a proposé une exploitation à reprendre. Elle était plutôt viable. On a fait toutes les démarches, tout est passé, et je me suis installé assez rapidement".

66.000 bouteilles par an

Après les vendanges, Adrien Tyou travaille seul dans ses vignes. Pour l'instant, il est occupé à tailler: "La taille, ça va nous occuper jusqu'au mois de mars, avant que la vigne commence à re-débourrer, c'est-à-dire à refaire ses bourgeons et repartir pour une nouvelle saison. La taille, ça prend à peu près une semaine pour faire un hectare".

Avec ses 20 hectares, ce jeune viticulteur sort environ 66.000 bouteilles de Fitou par an: "C'est un vin assez corsé. On est souvent sur des degrés assez importants dus à la chaleur. On a des vins qui font entre 14 et 15 degrés. C'est un vin assez typique et bien prononcé".

Adrien Tyou n'a aucun regret et il a des idées plein la tête pour faire évoluer son activité.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK