769.000 arbres recensés à Liège: une étude de l'Uliège sur les bienfaits du parc arboré

769 000 arbres recensés à Liège
2 images
769 000 arbres recensés à Liège - © DR

769.000… C’est le nombre estimé d’arbres à Liège. Ce nombre, on le retrouve dans une étude scientifique originale faite par le Lema, le centre de recherche en environnement urbain et mobilité de l’université de Liège.

Au-delà du travail de recensement, l’étude s’attache aussi à calculer les bénéfices du patrimoine arboré de la ville, notamment en matière de réduction de la pollution. Une première en Belgique. Elle devrait aider les autorités publiques à gérer leurs plantations. Wissal Selmi est géographe environnementale à l’Uliège. Elle avait déjà fait une étude comparable à Strasbourg. "A Liège, on a pu estimer le nombre d’arbres à 769.000, dont environ 400.000 arbres dans le milieu urbain" explique-t-elle.

Un des avantages de la ville de Liège, c’est qu’on y trouve de nombreuses espèces, comme le souligne la géographe : "La bonne surprise, c’est qu’on est effectivement à 111 espèces rencontrées.

111 espèces dont le chêne sessile, le bouleau verruqueux et le hêtre

Parmi les espèces les plus courantes, on retrouve le chêne sessile à 12%, le bouleau verruqueux à 11% et le hêtre commun à 10%. Il n’y a donc pas de dominance d’une espèce en particulier, ce qui permet au patrimoine arboré de résister face aux maladies et aux parasites". En centre urbain, le trio de tête est un peu différent avec 12% d’érables sycomores, 6% de platanes communs et 5% de bouleaux verruqueux.

Plus de 7% des particules fines absorbées en ville

La recherche étudie aussi les bienfaits de cet espace arboré en matière d’environnement. Notamment en matière de qualité de l’air. Les arbres absorbent les polluants et interceptent les gaz nocifs pour la santé. Et à Liège, le taux de dépollution mesuré est assez important : "On a vu que les arbres contribuent à la réduction de la pollution atmosphérique, notamment l’ozone. A Liège, 75 tonnes d’ozone sont absorbées par les arbres et 26 tonnes de dioxyde d’azote. Et pour les particules fines, on arrive à une valeur de 60 tonnes. Si on compare cette élimination (des particules fines) par rapport aux émissions, on dépasse certainement à Liège, la valeur de 7% qui a été mesurée pour la ville de Strasbourg".

560.757 mètres cubes d’eau retenus soit 149 piscines olympiques

Autre avantage des arbres : ils absorbent l’eau et atténuent les risques d’inondations. A Liège, les arbres retiennent 560.757mètres cubes d’eau par an. C’est l’équivalent de 149 piscines olympiques. 

Surface des feuilles des arbres: 2 fois la superficie de Liège soit 14.800 hectares

Un dernier chiffre : 14.800 hectares. C’est ce que représente la surface calculée des feuilles des arbres liégeois, soit deux fois la superficie de la ville.

Archives : Journal télévisé du 25/11/2019