140 musiciens et chanteurs des Cantons de l'Est commémorent la fin de la première guerre mondiale

A quelques mois du centenaire de la fin de la seconde guerre mondiale, 140 musiciens et chanteurs des Cantons de l'Est vont commémorer cet événement en interprétant " The armed man - A mass for peace ", traduisez " L'homme armé - Une messe pour la paix ", une oeuvre du compositeur gallois Karl Jenkins.

Deux choeurs, Carmina Viva, de Saint-Vith, et Alba Nova, de Malmedy, formeront la base du grand choeur. Celle de l'orchestre sera assurée par l'ensemble instrumental Kaleidoscop et le choeur de clarinettes Zephyros. Trois représentations de " The armed man - A mass for peace " sont prévues : le 5 mai dans l'église Sankt Vitus à Saint-Vith, le 6 mai dans l'église Sankt Nikolaus à Eupen et le 11 mai dans la Cathédrale de Malmedy.

Karl Jenkins a composé " The armed man - A mass for peace " en 1999 en hommage aux victimes de la guerre au Kosovo. Cette ode à la paix a depuis fait le tour du monde.

" Cette œuvre a été choisie parce qu’elle traduit très, très bien les horreurs de la guerre. ", explique Robert Sarlette qui est à l'origine du projet, " Ça traduit l’aspiration des gens à avoir une paix durable. "

" Le titre " L’homme armé ", c’est en fait une mélodie datant du Moyen-Age très connue, très répandue. Énormément de compositeurs ont composé à partir de cette mélodie qui est extrêmement simple. ", précise Robert Sarlette, " C’est une sorte d’oratorio. On retrouve des éléments provenant de la liturgie catholique, des éléments qui proviennent de la religion musulmane. Il y a des éléments qui proviennent de l’ancien testament, du monde juif. Mais il y a aussi beaucoup de textes qui donnent plutôt à réfléchir sur le non-sens de la guerre et le désir de la paix. Ce n’est pas une messe en soi. "

Deux raisons ont amené Robert Sarlette à vouloir ainsi marquer la fin de la guerre 14-18 : " D’abord, c’est la fin de la guerre, un événement qu’on ne peut pas laisser passer de manière anodine. La deuxième raison c’est que la fin de la première guerre mondiale a aussi marqué la fin de l’appartenance des trois cantons de l’Est à l’Allemagne. "

Tous les détails sur le site lhomme-arme.jimdosite.com.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK