Zone de police Germinalt: des syndicats remettent en cause un licenciement

Illustration
Illustration - © Belga - Virginie Lefour

Le bras de fer se poursuit à la zone de Police Germinalt, la zone qui couvre Ham/sur/Heure/Nalinnes, Gerpinnes, Montigny-le-Tilleul et Thuin.

Une délégation a manifesté ce matin à partir de 8h30 à l'entrée du comité de concertation. Les organisations syndicales exigent la réintégration d'une agent non statutaire licenciée après un deuxième échec à l'épreuve qui mène au grade d'inspecteur.


Un C4 adressé avec des motifs trop légers selon, notamment, la CGSP et son représentant Patrick François : "On ne peut pas accepter une telle situation. Surtout que le motif du licenciement est tout à fait fallacieux. Le ministre, via son représentant au comité de négociation, l’a fait savoir. Il a dit clairement que la zone avait tort. Mais voilà, la zone de police reste son employeur. Ils virent une contractuelle qui répondait correctement à son travail. On ne lui a pas donné de C4 parce qu’elle ne correspondait pas à son boulot. On lui a donné un C4 parce que dans une promotion, elle n’a pas réussi à atteindre le niveau de la promotion. Mais dans son boulot d’agent, on ne lui reprochait rien du tout. C’est honteux. Et s’il le faut, on ira plus loin parce que c’est intolérable qu’on vire des gens pour des motifs fallacieux."

Plusieurs négociations ont échoué jusqu'ici et SLFP et CGSP entendent durcir le ton.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK