Vol au palais de justice de Tournai: le ministre renvoie la balle à la Régie des Bâtiments

Le ministre de la Justice Koen Geens  (CD&V) a indiqué que le dossier de sécurisation du palais de justice de Tournai, qui avait fait l'objet d'une tentative de vol durant la nuit du 24 au 25 novembre, avait été déposé auprès des services de la Régie des Bâtiments depuis plusieurs années et que des travaux ont été entrepris.

Le député tournaisien Paul-Olivier Delannois (PS) s'étonne qu'aucun système d'alarme n'ait permis de prévenir ce genre d'intrusion, qui visait la salle des pièces à conviction. Un système de vidéosurveillance avait été installé il y a quelques mois, mais il n'était pas activé au moment de l'effraction.

"Le SPF Justice a défini des normes de sécurité pour les palais de justice dans la directive générale et les a transmises en septembre 2013 à la Régie des Bâtiments. Dans ce document sont fixées les normes destinées à sécuriser les palais ainsi que les locaux où les pièces à conviction sont conservées. Il revient à la Régie des Bâtiments de prendre en charge, dans le cadre des travaux de première installation, les mesures décrites dans cette directive", a répondu le ministre Geens, qui précise que des travaux ont été réalisés pour sécuriser la zone réservée aux détenus. "La sécurisation des locaux où sont entreposées les pièces à conviction a également fait l'objet d'une demande d'intervention auprès de la Régie des Bâtiments."

Paul-Olivier Delannois constate lui que la Régie des Bâtiments, du ressort du ministre de l'Intérieur Jan Jambon (NVA), l'avait renvoyé vers son collègue de la Justice.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK