Voiries, état-civil et parkings: le top 3 des plaintes pour le médiateur communal de Charleroi

Illustration
Illustration - © Ville de Charleroi

Le médiateur communal de Charleroi a présenté son rapport annuel 2017. Le médiateur recueille les plaintes des citoyens et sociétés lorsque ceux-ci n'ont pas trouvé de solution dans leur litige avec le service de l'administration concerné.

En 2017, Jean-Luc Labbé, c'est le nom du médiateur, a ouvert 286 dossiers. Voiries, état-civil et régie communale autonome (les parkings) constituent le top 3 des plaintes. Logique puisque ce sont des services en contact direct avec le public.


Alors, le médiateur est-il contacté parce que les citoyens n'ont pas obtenu satisfaction ou parce qu'ils n'ont pas réussi à avoir un contact avec l'administration ?

Réponse de Jean-Luc Labbé : "Je dirais qu’il y a les deux. Il y a les gens qui viennent chez moi parce qu’ils pensent d’abord que j’agis en première ligne alors qu’il faut toujours une démarche préalable vis-à-vis des services communaux. Et puis il y a les gens qui ne sont pas contents de la réponse. Soit parce qu’on ne leur répond pas assez vite, soit parce qu’on ne leur répond pas du tout, soit parce qu’ils jugent la réponse insatisfaisante. Ce qui ne veut pas encore dire que leur mécontentement est fondé car c’est encore à moi de l’apprécier. Parmi les griefs formulés, il y a probablement les services qui ne communiquent pas suffisamment. Et puis ce que je mets souvent en évidence c’est que moi, une fois que je suis saisi d’une réclamation et que je me tourne vers l’administration pour recueillir sa version, il arrive qu’on ne me réponde pas suffisamment vite ou de manière assez circonstanciée. Ce qui peut donner l’impression au citoyen, quand je dois lui revenir pour faire le bilan de mes démarches, que, finalement, je ne suis pas mieux loti que lui vis-à-vis de l’administration si je n’ai pas pu obtenir de réponse plus rapide et plus complète que la réponse qu’il a pu obtenir avant moi."

Si vous souhaitez contacter le médiateur communal de Charleroi, vous pouvez le faire via son site internet.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK