"Ville Fertile" à Charleroi: l'agriculture urbaine au coeur des débats et des ateliers

Un potager urbain
Un potager urbain - © Ville Fertile

Comment cultiver ses légumes quand on habite en ville ? Et comment faire pour que des produits de qualité arrivent dans votre assiette ?

Ce que l'on appelle l'agriculture urbaine est une thématique qui interpelle. Charleroi accueillait ce weekend la troisième édition de " Ville fertile ", une initiative de l'Espace Environnement et de Présence et Action Culturelles. Avec deux journées pour discuter et échanger autour du thème de l'agriculture urbaine. Notamment au sein d’un atelier de cuisine un peu particulier : celui de Pascale Simon qu’elle a appelé "Le vivant dans la cuisine". On y parle de fermentation, de germination et de conservation. Elle le confie sans détour : "Ce qui me fascine moi, c’est ce qui fermente, ce qui germe, ce qui vit. Ce qu’on ne trouve pas dans les grands magasins en fait. Et qu’on peut faire soi-même. Et on peut faire des tas de choses dont on a perdu l’habitude et j’ai envie de montrer ça."

Ils sont une dizaine autour de la table où ça coupe, ça tranche et ça observe aussi avec attention. C’est le cas de Mathieu Petito, l’un des participants : "Je suis venu découvrir toutes sortes de façons de cuisiner, de préparer, de fermenter des choses ne serait-ce que pour manger après ou pour le bien-être de notre corps. On apprend beaucoup de choses lors de ces rencontres et c’est intéressant pour ça."

Un mode de vie

L'agriculture urbaine, c'est plus qu'un concept. C'est pour certains un mode de vie ou une façon de réfléchir sa vie en ville. Margaux Joachim du PAC Charleroi, une des organisatrices de " Ville Fertile ", le confirme : "Ici nous on invite des projets en création et déjà établis à Charleroi mais aussi des projets d’ailleurs pour inspirer les Carolos et peut-être tenter de nouvelles expériences, de nouvelles choses, et surtout mettre les gens en lien pour ne pas faire ça tout seul dans son coin mais avancer ensemble pour rendre les choses plus efficaces."

Au total, une centaine de Carolos ont participé à cette troisième édition de "Ville Fertile".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK