Vers la fin du glyphosate: qu'en pensent les jardineries?

Les défenseurs de l'environnement respirent. Le ministre fédéral de l'Agriculture rejoint les positions wallonnes et bruxelloises. A son tour, Willy Borsus veut interdire la vente de glyphosate aux particuliers. Le glyphosate, c'est cette substance présente notamment dans l'herbicide le plus répandu : le Round Up.

La fin d'une situation ubuesque

Dans les jardineries du sud du pays, la décision annoncée est unanimement saluée. Elle met fin à une situation surréaliste, où quelques kilomètres suffisent pour contourner les règles. Comme nous l'explique Jacques Hendrickx, président de l'Association belge des jardineries : "La situation est un peu ubuesque quand même ! Quand on voit qu'à Frasnes-lez-Anvaing on ne peut pas utiliser du glyphosate et qu'à Renaix, on peut l'utiliser. La même chose pour Tubize et Halle. En Flandre on peut l'utiliser mais en Wallonie pas. C'était une décision qui n'était pas très commerciale pour la Wallonie ! Je n'étais pas au courant pour le niveau fédéral".

Initialement opposé à l'interdiction du glyphosate, Willy Borsus, a donc finalement opté pour l'uniformisation des règles. "J'ai souhaité un message clair. Pour l'ensemble des herbicides, sauf ceux d'origine bio évidemment ou des produits de base qui ne présentent aucune dangerosité, il y a interdiction."

Une clarification pour le consommateur

Fin des problèmes pour les clients donc qui verront enfin clair en matière d'herbicides. "Les clients étaient perdus d'autant plus que l'amalgame avait été fait autour de la seule marque Round-up. En fait c'est le glyphosate qui est interdit, la matière active qui est dans le Round-up mais aussi dans bien d'autres marques que les clients continuaient à acheter" nous explique encore Jacques Hendrickx.

Notons que pour les utilisateurs professionnels rien ne change pour l'instant, d'autres mesures seront prises, dans le cadre du plan national de réduction des pesticides.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK