Un centre de recherche montois met au point un appareil pour désinfecter les masques

C'est derrière ces murs que cette sorte de micro-onde a été conçu.
C'est derrière ces murs que cette sorte de micro-onde a été conçu. - © Materia Nova

Chez nous, pas encore de port du masque généralisé. Il est conseillé mais pas imposé. Cela dit, nous sommes nombreux à nous poser des questions quant à son lavage. Un centre de recherche montois, Materia Nova, propose une sorte de micro-onde pour stériliser les masques. Comment ça fonctionne ? Explications.

 

Le traitement plasma, c’est quoi ?

L’appareil ressemble à s’y méprendre à un micro-onde classique. Mais à l’intérieur : un masque posé sur une plateforme en aluminium. Une fois la porte scellée, des faisceaux lumineux s’activent. C’est ce qu’on appelle le traitement plasma. "Le principe, c’est qu’on va utiliser un gaz, de l’air dans ce cas-ci, qui va être activé dans une décharge plasma. La technique consiste donc à faire passer un courant électrique dans un gaz pour casser les molécules qui vont aller attaquer les agents pathogènes comme les virus ou les bactéries qui se trouvent sur la surface du masque", nous explique Thomas Godfroid, coordinateur scientifique chez Materia Nova

 

Pour les hôpitaux et les maisons de repos


Une minute plus tard, le masque est débarrassé des résidus du COVID19 et enfermé dans un sac hermétique. Le produit s’adresse aux structures de soins. "Notre cible, ce sont les hôpitaux et maisons de repos", précise Thomas Godfroid, "on s'est concentrés sur de plus petits appareils pour réaliser du traitement de décontamination à la demande plutôt qu’une démarche plus massive."

Un grand frère, plus volumineux, permet lui de procéder à des opérations de vérification, des tests. Si tout va bien, ces appareils seraient donc disponibles sur le marché, courant du mois de mai. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK