Une nouvelle maison partagée ouvre ses portes à Charleroi

Les maisons sont entièrement meublées par IKOAB.
Les maisons sont entièrement meublées par IKOAB. - © IKOAB

Une nouvelle maison partagée ouvre ses portes rue Huart Chapel, à Charleroi. Ici, on ne parle plus de colocation traditionnelle, mais de co-living. Le but est d’offrir une colocation haut de gamme aux jeunes travailleurs qui voudraient vivre en communauté, sans pour autant devoir faire de concessions.

Cette maison, c’est IKOAB qui l’a ouverte. Jeune start-up fondée par Fabienne Kaspers, elle s’occupe de réaménager d’anciennes maisons de maître en colocations tout confort.

La boîte est donc gestionnaire de projets immobiliers, et gère tout du début à la fin : trouver les investisseurs qui deviennent propriétaires, rénover les maisons et les meubler, trouver les locataires, fournir des services de maintenance et de nettoyage.

 

La jeune entreprise s’est d’abord lancée à Bruxelles. Par la suite, les trois managers, tous originaires de Charleroi, ont décidé de donner un coup de pouce à la ville. "Le premier moyen de redynamiser la ville, c’est d’y mettre des personnes qui peuvent la redynamiser", explique Amaury Michiels, chargé du développement de IKOAB, "et puis le but à terme, c’est aussi de faire en sorte que les gens qui ont quitté la ville reviennent y habiter."

 

Le mot d’ordre de la start-up, c’est de "simplifier la vie des gens". Outre la gestion locative, IKOAB compte créer une application où les utilisateurs pourraient trouver plusieurs services, qui leur permettraient par exemple de commander un repas, ou encore un taxi.

Après Charleroi, IKOAB s’installera également à Liège et à Mons.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK