Une nouvelle fresque pour le 70e anniversaire de la Libération de Charleroi

Une partie de la fresque jugée trop agressive par certains riverains
2 images
Une partie de la fresque jugée trop agressive par certains riverains - © rtbf.be - Daphné Coulon

Au début du mois de septembre, la ville de Charleroi célèbrera le 70e anniversaire de sa libération lors de la seconde guerre mondiale.

Du coup, certains lieux de mémoire sont rénovés. C’est le cas du stand de tir de Marcinelle, là où les résistants étaient notamment fusillés par les troupes d’occupation.

Toute cette semaine, des graffeurs réalisent une fresque sur le thème de la résistance. Avec un train pour rappeler les déportations et un soldat pour évoquer la guerre passée par là, petit à petit, la fresque réalisée le long du stand de tir de Marcinelle prend forme.

Et le lieu porte toute une symbolique comme le rappelle Michel Descamps, responsable de la cellule " Hainaut Mémoire " : " Le site est un authentique lieu de mémoire parce que, pendant la seconde guerre mondiale, les nazis ont fusillé pas loin de cinquante personnes : des civils, des résistants et des soldats. La particularité c’est que le poteau d’exécution de l’époque ainsi que le cachot où les personnes étaient enfermées avant d’être fusillées sont toujours là. On espère que le site sera ouvert une dizaine de fois par an pour permettre la visite de l’endroit à des gens qui désirent y faire une visite touristique de mémoire. "

Pour ce qui est de la fresque, les avis des riverains sont mitigés. Certains d’entre eux pensent que le graphisme est très agressif. Alors que d’autres sont plutôt heureux de voir que ça bouge et pensent que la remise en valeur de l’endroit est un plus pour le quartier.

Quoi qu’il en soit, pour avoir un avis définitif et trancher, il faudra attendre le 4 septembre 2015, jour de l’inauguration.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK