Une ligne de train de Charleroi à Paris passant par Maubeuge: pourquoi pas?

Trois gares un jour reliées entre elles?
Trois gares un jour reliées entre elles? - © Tous droits réservés

Et s’il était à nouveau possible de prendre le train à Charleroi pour aller à Paris mais via Maubeuge cette fois? L'idée vient d’être lancée par un conseiller municipal de Jeumont, dans le Nord de la France. Il propose la création d'un groupe de travail à ce sujet.

Philippe Biais est conseiller municipal du parti les Républicains à Jeumont. Il suit depuis des années les dossiers ferroviaires de la région. Il estime que le tronçon français Jeaumont-Maubeuge-Paris et le tronçon belge Charleroi-Erquelinnes sont dans la même situation. Ils sont tous deux en perte de vitesse. En France, c'est un secteur en déficit. Chez nous, la ligne 130 A n'est plus menacée mais n'est pas prioritaire. Ajoutez à cela la libéralisation du transport de voyageurs en 2026 et Philippe Biais estime qu'il faut donc développer d'ici là un projet ferroviaire transfrontalier: "C’est constituer un appel d’offres qui soit le plus pertinent possible pour attirer justement des entrepreneurs de transport ferroviaire pour assurer cette liaison."

Qu’en pense-t-on côté belge?

Du côté belge, la ligne 130A Charleroi-Erquelinnes vivote doucement. Mais Infrabel prévoit toute une série de travaux et c’est une bonne nouvelle même si il y a encore un doute qu’exprime David Lavaux (PS), bourgmestre d’Erquelinnes: "Ce qu’on craint c’est qu’on passe à une section à une seule voie qui, là, réduit un peu les possibilités. Même si on nous assure qu’il n’y a pas de remise en cause du trafic passager sur cette ligne."

Pour être tout à fait clair, il faut savoir que Philippe Biais est un conseiller municipal dans l'opposition à Jeumont (F). Et il saisit probablement l'opportunité des prochaines élections législatives françaises pour faire entendre son message. Il propose la création d'un groupe de travail sur le sujet. Ça ne mange pas de pain, comme on dit, et ça fera peut-être avancer le dossier à un autre niveau de pouvoir. C'est toujours ça de pris.

Une alternative au regretté Thalys wallon ?

Pour lui, cette ligne Charleroi-Maubeuge-Paris serait aussi une belle alternative au Thalys wallon supprimé depuis plus d’un an. Le conseiller municipal français propose donc au bourgmestre belge de participer à ce groupe de travail. David Lavaux est plutôt d’accord: "C’est un défi important pour notre région tout comme le réseau routier et la remise en route de la Sambre qui est aussi un axe que l'on doit privilégier avec la France."

Côté SNCB, on ne parle pour l’instant de rien de concret si ce n’est des travaux envisagés par Infrabel.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
JT 13h
en direct

La Une

JT 13h