Une des policières agressées à Charleroi transférée aux cliniques Saint-Luc de Bruxelles

Les cliniques Saint-Luc
Les cliniques Saint-Luc - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

L'état de santé des deux policières agressées à la machette samedi s'améliore. Toutes deux sont conscientes et semblent conserver le moral. L'une d'elles, Corinne, est actuellement en transfert vers les cliniques universitaires de Saint-Luc à Bruxelles, où elle subira une deuxième intervention mardi.

Sorties du coma artificiel dans lequel elles avaient été plongées à la suite de leur première opération, les deux policières de Charleroi sont actuellement conscientes.

Hakima, la plus gravement touchée, devra probablement subir de nouvelles opérations de chirurgie réparatrice mais rien n'est encore programmé. Corinne, elle, est transférée ce lundi aux cliniques universitaires Saint-Luc de Bruxelles, où elle subira une deuxième opération à la suite d'une paralysie partielle du côté gauche de la mâchoire.

La troisième policière, qui a neutralisé le terroriste, a quant à elle reçu une assistance psychologique.

Visite du roi Philippe

Le roi Philippe se rendra mardi peu avant midi à Charleroi, à la suite de l'attaque à la machette qui a eu lieu samedi dernier, au cours de laquelle deux policières ont été blessées. Le souverain visitera d'abord le Grand Hôpital de Charleroi pour se rendre ensuite à l'hôtel de police, sur les lieux de l'attaque.

Le Roi s'y entretiendra avec les autorités locales et le personnel de police, qui était en service samedi passé.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK