Un projet de plan global de sécurité routière existe à Soignies

Les abords des écoles sont prioritaires dans le projet de plan de sécurité routière sonégien
3 images
Les abords des écoles sont prioritaires dans le projet de plan de sécurité routière sonégien - © rtbf.be - Christine Borowiak

La ville de Soignies a présenté son projet de plan global de sécurité routière. Un plan en plusieurs axes qui se développera durant toute la mandature. Aucun budget n’a encore été prévu pour l'instant, puisqu’il s’agit bien d’un projet, mais la volonté est bien là et le citoyen sera associé aux propositions.

Un premier axe concerne la sécurisation des abords des écoles. La vitesse y est déjà réduite à 30 km/h mais la volonté est de rendre les écoles plus visibles des automobilistes. Il faut savoir qu'à Soignies on compte beaucoup d'implantations scolaires comme nous l’explique Yves Huwaert, le conseiller mobilité de la ville : "On a plus ou moins 8.000 élèves sur l’entité et on a répertorié 28 zones d’abords d’écoles. Et on sait que c’est dans ces zones-là qu’on retrouve le plus grand nombre d’accidents parce qu’il y a une concentration de gens qui se garent, d’enfants qui traversent et autres. Et donc le collège communal a vraiment voulu axer en priorité le plan de sécurité sur les abords d’écoles."

Pour le reste, on parle des limitations de vitesse qui vont être revues. Soignies est entourée de plusieurs villages. Les agglomérations sont à 50 km/h mais ce n'est pas le cas ailleurs et ça ne va pas selon Benoît Leclercq, l'échevin de la mobilité : "Les liaisons entre les villages, par défaut, sont limitées à 90 km/h. C’est pour ça qu’il est très important d’être vigilant. Il y a des endroits où il y a beaucoup d’habitations et où ça devient dangereux. Il faut alors recontrôler la vitesse et la relimiter. Et alors, on a plusieurs possibilités : du 70, du 50 et du 30."

Et pour ralentir les voitures, des ralentisseurs, que l'on appelle " effet de porte " vont être installés. Ici, un budget est déjà prévu affirme Fabienne Winckel, la bourgmestre (PS) : "On a prévu un budget annuel de 100.000 euros. Et donc ça veut dire que, de maintenant à la fin de la mandature, 500.000 euros seront utilisés. Et donc, en tout, on pourra en faire une cinquantaine dans le cadre de la mandature."

Les autorités communales comptent aller chercher des subsides partout où elles le peuvent pour concrétiser ces projets. Des projets qui, avant tout, seront présentés aux citoyens pour que ceux-ci puissent donner leur avis.

Un volet prévention et répression sera aussi développé. Le plan, dans son intégralité, sera accessible d'ici une semaine sur le site internet de la ville de Soignies.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK