Un premier procès lié au djihadisme au tribunal correctionnel de Mons

L'homme comparaîtra ce lundi devant la justice montoise.
L'homme comparaîtra ce lundi devant la justice montoise. - © Illustration Flickr - DCTIM1

C'est une première à Mons. Ce lundi matin, un homme poursuivi pour avoir participé aux activités d'un groupe terroriste comparaîtra devant le tribunal correctionnel.

L'homme s'appelle Mohamed. Ce Montois de 28 ans est d'origine algérienne. Il était jusqu'à présent connu de la justice pour des faits de vols et de stupéfiants.  L'individu aurait cependant cédé aux sirènes de la propagande terroriste sur les réseaux sociaux. Il a pris la route de la Syrie en 2014 avec femme et enfants, comme de nombreux autres jeunes Européens. Là-bas, il est soupçonné de s'être formé au maniement des armes, au sein d'un groupe proche d'Al-Qaïda. 

Face à la situation sur place, son épouse belge a vite fait demi-tour. Elle est parvenue à rentrer en Belgique avec ses enfants. Mohamed, lui, a refait sa vie. Il s'est installé en Turquie avec une Syrienne.

C'est justement de Turquie qu'il a été expulsé, faute de papiers en règle. Faisant l'objet d'un mandat d'arrêt international, il a été cueilli par les autorités à l'aéroport de Bruxelles le mois dernier. Avant d'être incarcéré.

Aujourd'hui, l'homme nie avoir participé aux activités d'un groupe terroriste. Ce lundi, il devra s'expliquer face aux juges montois et au parquet fédéral, compétent dans les affaires liées au terrorisme. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK