Un nouveau projet éolien à Courcelles, et ce n'est peut-être pas le seul

A Courcelles, la nouvelle demande concerne la construction de trois éoliennes en bordure de la E42 et du R3.
A Courcelles, la nouvelle demande concerne la construction de trois éoliennes en bordure de la E42 et du R3. - © Flickr - guritcomposites

La société Ventis a introduit une demande pour construire trois éoliennes, en bordure de la E42 et du R3. Ce n'est d’ailleurs pas le seul projet que cette société veut développer à Courcelles.

Courcelles qui a la côte sur le plan éolien, car bien exposée au vent. Tout le monde s'arrache les terrains, les plus éloignés des habitations, où des éoliennes pourraient être implantées.

Ici, le projet ne concerne que trois éoliennes mais c'est vrai que la société Ventis est, avec Electrabel, derrière un autre projet bien plus important : celui d'un parc de huit éoliennes (sept situées à Courcelles et une autre sur le territoire de Pont-à-Celles). Un projet qui coince depuis plusieurs années en raison de l'opposition de la commune de Pont-à-Celles.

Un projet (beaucoup) plus important qui coince

Le permis unique a déjà été annulé par le Conseil d’État car Pont-à-Celles voulait davantage de précisions sur les alternatives au projet. Un complément à l'étude d'incidence a donc été réalisé.

Ensuite, nouveau feu vert du ministre et du fonctionnaire-délégué mais là encore, Pont-à-Celles a introduit un recours devant le Conseil d’État.

Aujourd'hui, on en est là. Au grand dam de Courcelles qui attend avec impatience ce gros parc éolien dans lequel ses habitants ont la possibilité de prendre des participations financières, jusqu'à 20%.

En attendant donc l'issue de ce conflit juridique, la société Ventis continue à croire dans le potentiel des couloirs de vent de Courcelles. Cette nouvelle demande de permis pour trois éoliennes ne devrait cette fois pas poser problème.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK