Un millier de Belges non prioritaires auraient été invités par erreur à se faire vacciner contre le coronavirus

Un millier de Belges non prioritaires auraient été invités par erreur à se faire vacciner contre le coronavirus
Un millier de Belges non prioritaires auraient été invités par erreur à se faire vacciner contre le coronavirus - © BRUNO FAHY - BELGA

Le système d'envoi des invitations à se faire vacciner contre le covid-19 a-t-il connu un bug, ce vendredi? En tout cas, il semble que de nombreuses personnes, qui ne font pas partie du public prioritaire, aient reçu une invitation à se faire vacciner.

Un millier de personnes convoquées par erreur

Des cas, se sont produits en Flandre, en Wallonie et à Bruxelles, selon Brigitte Aubert (cdH), la bourgmestre de Mouscron, qui regrettait ces envois erronés ce mardi matin sur les ondes de La Première: "Malheureusement, certaines personnes, erronément, ont été convoquées. Toute la Flandre, Bruxelles, et quelques autres centres en Wallonie ont subi ce problème". Toujours selon elle, un millier de personnes auraient ainsi été dirigées par erreur vers un centre de vaccination, et plusieurs centaines ont déjà obtenu un rendez-vous. 

Seront-elles vaccinées quand même?

Parmi elles, on compterait par exemple des avocats, des notaires ou des travailleurs du CPAS. Question: ces 1000 personnes convoquées par erreur seront-elles vaccinées ou pas? "Oui", selon Grégoire Lefevre, "C'est dommage que ces personnes se mélangent avec celles qui devaient se faire vacciner en priorité. Toutefois, comme nous avons encore des horaires libres, ce n'est pas grave en soi, parce que toutes les personnes qui devaient se faire vacciner en auront l'occasion". Et le directeur de relativiser: "Ces personnes ont un peu de chance, finalement, parce qu'elles se feront vacciner un plus tôt que prévu via ce bug qui est survenu".

Corriger le tir

Une fois que le couac informatique a été détecté, les centres qui avaient déjà enclenché la prise de rendez-vous vendredi, que ce soit en Flandre, à Bruxelles et en Wallonie ont donc interrompu l'envoi des convocations samedi. Mais trop tard, des centaines d'invitations erronées avaient déjà été envoyées. "Dimanche, des instructions nous ont été données pour pouvoir corriger le tir afin que cela ne se reproduise plus pour les futurs centres de vaccination qui commencé à fonctionner", précise encore le directeur de l'hôpital mouscronnois. 

Ce bug informatique est une erreur de jeunesse

Pour la coresponsable de la task force vaccination Sabine Stordeur, il s'agit d'une "erreur de jeunesse". Elle se veut même très rassurante: "Ce bug concerne une infime partie de la population et ne mettra pas en cause la campagne de vaccination des personnes prioritaires telle qu'elle est prévue", précise Sabine Stordeur. Tout serait donc à présent rentré dans l'ordre.

A noter qu'à Mouscron, en plus de ce bug informatique, une erreur humaine aurait été commise au centre de vaccination. Un employé aurait appuyé sur la touche "enter" et ainsi envoyé une invitation à un listing de 300 personnes n'étant pas prioritaires.

 

Sujet JT 23/02/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK